Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Polémique : Tebas utilise le Real Madrid pour taper sur le PSG !

Javier Tebas, président de la Ligue espagnole, a une nouvelle fois taclé le Paris Saint-Germain et Manchester City. 

Défenseur d’une certaine idée de l’économie sportive, Javier Tebas n’a jamais été fan du Paris Saint-Germain. Il ne l’a d’ailleurs jamais caché, puisque le président de la Ligue espagnole a toujours dit ce qu’il pensait du projet de QSI, qui est arrivé au PSG en 2011 et qui a beaucoup investi, à l’image de ce les Émiratis ont fait à Manchester City depuis 2008. Récemment encore, il a qualifié de « dopage » le financement de ces deux clubs lors d’un entretien accordé à SPORT. « Ce qui s'est passé avec le PSG est intolérable, comme avec City et d'autres équipes. Je le répète, c'est intolérable, c'est du dopage » a déclaré Tebas. « Au cours des trois dernières années, le PSG a reçu des injections de fonds pour un montant de 800 millions. Et ses revenus commerciaux sont supérieurs de 20 % à ceux des géants européens tels que le Barça, Madrid ou United. C'est impossible, c'est hors du marché. Si cela ne s'arrête pas, le football finira par être dominé par 20 cheikhs dans 20 clubs différents ». 

« Ce qu’ils font est financièrement impossible » 

Lors d’un évènement organisé ce lundi, le président de la Ligue espagnole a une nouvelle fois égratigné le modèle économique du Paris Saint-Germain, en prenant exemple sur le Real Madrid. « Il y a des bonnes et des mauvaises inflations, il faut être prudents. Le Real Madrid par exemple ne reçoit aucune subvention ou ne profitant d’aucun parrainage. Tout ce qu’ils dépensent, c’est de l’argent qu’ils génèrent » a expliqué Javier Tebas, d’après AS. « Nous devons déjà lutter avec les clubs de Premier League, mais ensuite sont arrivés des clubs-état qui ont totalement déréglé le marché. Le PSG a une masse salariale de 500M€ et a perdu 400M€ à cause du COVID, sans parler des pertes liées au contrat de diffusion. Ce qu’ils font est financièrement impossible ».  

« La justice sportive doit être changée » 

Lors de cet entretien, Javier Tebas a d’ailleurs proposé une solution, avec le durcissement de la justice sportive envers des clubs comme le Paris Saint-Germain. « D'autres mesures doivent être prises. Il ne suffit pas d’écrire une lettre pour se plaindre à Ceferín (Aleksander Čeferin, président de l’UEFA) ou à Infantino (Giovanni  Infantino, président de la FIFA). Vous devez agir. Le TAS (Tribunal Arbitral du Sport), je n’y crois plus. La justice sportive doit être changée. Je l'ai dit au Comité exécutif de l'UEFA, qui a acquitté le PSG et City lorsqu'ils ont été condamnés » a déclaré le président de la Liga, toujours selon AS. « C'est une question cruciale. Le TAS n'est pas indépendant. 80% de son budget dépend de la FIFA et de l'UEFA. Elle n'est pas non plus indépendante dans la nomination des juges. Sur 100 cas dans les procès de la FIFA, 93% sont d'accord avec eux ». 

Articles liés