Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Bayern, Zahavi… Le clan Alaba tape du poing sur la table !

Ces dernières heures, le président d’honneur du Bayern Munich en la personne d’Uli Hoeness a pointé du doigt l’entourage de David Alaba, à savoir son conseiller Pini Zahavi, qui fixerait des exigences financières trop élevées pour une prolongation de contrat. Un témoignage qui n’est pas passé auprès du principal intéressé et du père du défenseur qui figure dans le viseur du PSG.

Ce n’est plus vraiment une secret désormais. Néanmoins, depuis de longues semaines, le PSG surveillerait avec attention l’évolution de la situation de David Alaba. En effet, l’international autrichien pourrait être une bonne pioche pour le club de la capitale ou une autre équipe d’ici la fin du mercato. Sous contrat jusqu’en juin 2021 avec le Bayern Munich, le défenseur central et latéral gauche du champion d’Allemagne serait le profil privilégié par Thomas Tuchel pour la succession de Thiago Silva, comme Sport BILD le révélait le 5 août dernier. Leonardo devrait étudier avec attention cette piste avant la clôture du mercato programmée pour le 5 octobre. Et alors que son départ semblait se préciser, au même titre que celui de Thiago Alcantara, en attestent les discours des figures fortes du Bayern comme l’entraîneur Hans-Dieter Flick, une prolongation d’Alaba n’est pas à écarter à ce jour, bien que les exigences financières et les commissions de Pini Zahavi irritent le club bavarois.

Via son président d’honneur, le Bayern Munich s’en prend à Pini Zahavi

« Tout le monde dans ce club l'aime. J'ai pris un café avec lui il y a quelques semaines, mais nous ne sommes pas encore arrivés à une conclusion. C'est un gars formidable, Hansi Flick veut vraiment le garder. Tout le monde veut qu'il reste avec nous, c'est un très bon joueur. Mais il a un piranha avide comme conseiller. Le père, que j'aime beaucoup, se laisse beaucoup influencer par lui. Tout est question d'argent. Si vous saviez ce que M. Zahavi demande juste pour la signature. Ce n'est pas possible du tout. Là Je comprends que Hasan Salihamidzic (directeur sportif du Bayern Munich)a complètement paniqué pendant la conversation. J'espère que David et son père comprendront qu'un contrat de quatre ou cinq ans avec le Bayern est le meilleur pour eux ». Voici le message que faisait passer Uli Hoeness, président d’honneur du Bayern Munich à Sport1 dimanche. Un témoignage précis et adressé à George Alaba, père du joueur du club bavarois et à son agent Pini Zahavi. Selon le journaliste de Sport BILD Christian Falk, le conseiller de David Alaba aurait bel et bien des revendications financières ahurissantes pour que son client décide d’apposer sa signature sur une prolongation de contrat. Pini Zahavi compterait recevoir 20M€ sur son compte en banque avec l’éventuelle prolongation d’Alaba au Bayern Munich. Une somme bien trop importante pour les dirigeants bavarois. Sky Deutschland en rajoute une couche sur ce dossier. L’offre du Bayern serait une prolongation de contrat de quatre ans, qui lierait ainsi l’Autrichien au club jusqu’en juin 2025 alors que le clan Alaba réclamerait 5 ans. Avant que Pini Zahavi ne soit impliqué dans la gestion des affaires du joueur, le Bayern Munich offrait 7,5M€ annuels avec l’inclusion de divers bonus. Depuis, l’offre aurait été revue à la hausse, mais se trouverait encore très loin des salaires les plus importants de l’effectif, ce à quoi le clan Alaba aimerait se rapprocher. Bien que le Bayern Munich compte beaucoup sur l’Autrichien, le club ne serait pas prêt à débourser une somme folle pour le conserver d’après un proche du dossier.

Pini Zahavi et George Alaba remettent les pendules à l’heure !

À la lecture de ces informations et du témoignage d’Uli Hoeness, le clan Alaba est monté au créneau. L’agent à la renommée mondiale notamment depuis le transfert de Neymar au PSG en 2017 a souligné les erreurs évoquées par le président d’honneur du Bayern Munich au micro de Sky Deutschland. « À aucun moment je n'ai discuté en détail des paiements de la commission. La seule fois où cette question a été soulevée, c'était lors de notre réunion à Lisbonne. Là, Hasan Salihamidzic (ndlr directeur sportif) m'a demandé comment j'imaginais que ce serait. Je lui ai dit que nous devrions d'abord travailler sur un accord avec le joueur, mais que je ne demanderais pas plus que d'habitude. Je ne veux pas obtenir plus que les autres consultants qui ont reçu des commissions de la Bavière. Encore une fois, nous n'avons pas encore parlé de chiffres ». Voici la version des faits de Pini Zahavi. Pour ce qui est du père de David Alaba également pointé du doigt par Uli Hoeness, la réponse ne s’est pas fait tarder non plus. « J'ai amené David Alaba au FC Bayern quand il était adolescent. Pendant toutes ces années, j'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de transférer David dans un autre club. Mais nous avons été loyaux et avons toujours décidé de rester. Je ne m'attendais pas à ce que le FC Bayern répande maintenant en public de sales mensonges sur les salaires et les commissions. Prétendre que nous ne pouvons pas nous mettre d'accord sur un tel paiement à la signature du contrat est l'une de ces sales accusations. Et tout cela parce que nous n'acceptons pas les chiffres qu'ils présentent. Nous avons nos propres idées ». a confié George Alaba toujours au micro de Sky Deutschland. Et si le Bayern Munich s’était tiré une balle dans le pied avec cette sortie ? L’avenir de David Alaba semble plus que jamais flou désormais et le PSG pourrait bien en profiter alors que le mercato est encore ouvert pendant quelques semaines…

Articles liés