Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Quand Jordan Amavi a choisi… de recaler l’OM !

Débarqué à l’été 2017 à l’OM, Jordan Amavi aurait pu rejoindre le club phocéen bien avant. Toutefois, devant les approches des Phocéens, le latéral français avait préféré décliné cette proposition.

Formé à l’OGC Nice, Jordan Amavi était ensuite parti du côté de l’Angleterre, à Aston Villa. Toutefois, le latéral français a rapidement fait son retour dans l’Hexagone. A l’été 2017, le joueur de 26 ans est prêté dans un premier temps à l’OM, avant que son transfert ne devienne définitif. Après des débuts compliqués sur la Canebière, le natif de Toulon a totalement été métamorphisé suite à l’arrivée d’André Villas-Boas. Une belle histoire est donc en train de se construire alors que Jordan Amavi pourrait prochainement parapher un nouveau contrat avec l’OM. Mais tout cela aurait pu débuter bien avant 2017 si le principal intéressé n’avait pas choisi de recaler les Phocéens.

« Les choses auraient été différentes »

Retraçant sa carrière pour les médias de l’OM, Jordan Amavi est revenu sur son choix de recaler les Phocéens quand il était alors à Aston Villa. A ce sujet, le protégé d’André Villas-Boas a alors révélé : « Au moment où l’OM se présente, le coach Steve Bruce me dit qu’il a besoin de moi et qu’il compte sur moi. Mais ce n’est pas ça qui m’a fait rester. Même sans ça, je serais resté quand même car j’avais besoin de temps de jeu. En Championship, il y a 46 matchs de championnat, je savais qu’au bout d’un moment j’allais jouer. Je ne pouvais pas venir dans un club comme l’OM, qui veut jouer toutes les compétitions à fond, alors que je revenais de 9 mois de blessure et que je n’étais pas à 100%. Dans tous les cas, je serais resté à Aston Villa. C’était un choix personnel, et dans ma tête, je savais que j’allais jouer. J’avais besoin de temps de jeu… Dans le pire des cas, je serais resté à Villa afin de récupérer mon niveau et ma place. Et de fil en aiguille, je serais peut-être allé dans un autre club. C’était un choix personnel qui n’avait rien à voir avec les choix du coach… J’ai bien fait car j’ai joué pas mal de matchs. Si j'étais venu à l’OM à ce moment-là, cela aurait été différent. J’aurais eu plus de mal et, avec la concurrence, l’environnement, les attentes du club et des supporters, les choses auraient été différentes car je n’étais pas au top. Alors qu’aujourd’hui, je peux répondre aux attentes car je suis à 100% ».

Articles liés