Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : McCourt, Arabie saoudite… Cette grosse mise au point sur une vente de l’OM !

Alors que l’avenir de l’OM fait énormément parler depuis plusieurs semaines, une vente du club phocéen ne serait pas à l’ordre du jour, obligeant les supporters à se montrer patient. 

Depuis l’énorme sortie de Thibaud Vézirian concernant une vente imminente de l’Olympique de Marseille, les supporters attendent avec impatience une annonce officielle dans ce dossier. « L’avenir de l’OM va changer. L’OM aura les moyens », avait annoncé le journaliste sur sa chaîne YouTube, ajoutant que l’acte de cession était signé. Selon Thibaud Vézirian, l’OM serait proche d’être vendu à la Kingdom Holding Company, la compagnie du Saoudien Al-Walid ben Talal, mais depuis, les démentis se sont multipliés, aussi bien à Marseille qu’en Arabie saoudite. Du côté du club phocéen, on assure que Frank McCourt n’a pas l’intention de partir, et l’homme d’affaires américain l’a lui-même confirmé. La vente de l’OM « n’a jamais été envisagée » et « ne l’est toujours pas, ni à ce jour ni à l’avenir », a martelé le club dans un courrier envoyé au journaliste. Un conseiller d’Al-Walid ben Talal a pour sa part laissé entendre qu’il ne fallait pas croire les nombreuses rumeurs impliquant le Saoudien : « Le prince est à mille lieues de ces rumeurs virales, et si l’on devait réagir à chaque rumeur le concernant, ce serait un travail à plein temps », a-t-il récemment indiqué à Challenges. Les supporters de l’OM doivent-ils alors arrêter d’espérer une vente de leur club ? Pas forcément si l’on en croit Ben Jacobs, journaliste britannique basé au Moyen-Orient, mais cela pourrait prendre du temps.

« Plusieurs sources sur place m'ont affirmé que McCourt pourrait écouter certaines offres »

Dans des propos accordés au podcast The Marseille View, Ben Jacobs, qui avait notamment suivi l’arrivée avortée des Saoudiens à Newcastle, est revenu sur l’épineux dossier vente de l’Olympique de Marseille. Le journaliste britannique assure notamment que malgré le discours officiel de l’OM, Frank McCourt est bien à l’écoute des propositions, comme vous l’avait indiqué le10sport.com. « Frank McCourt a clairement nié toutes ces rumeurs de vente depuis bientôt un an, mais plusieurs sources sur place m'ont affirmé qu'il pourrait écouter certaines offres, à condition qu'elles atteignent le prix qu'il demande pour vendre le club. Je sais aussi qu'il ne s'agit pas du fonds saoudien (P.I.F) qui souhaitait racheter Newcastle, mais qu'il y a eu, en revanche, des échanges avec des représentants de Kingdom Holding, la société d'Al-Walid Ben Talal, que ce soit l'été dernier ou encore cet hiver. (…) J'ai la conviction que le prince est intéressé par l'OM depuis plusieurs années et qu'il s'agit même de sa troisième tentative de se rapprocher de Marseille », précise-t-il, dans des propos relayés par Le Phocéen

« Ceux qui vous disent que l'affaire est déjà conclue n'ont pas les éléments nécessaires pour affirmer ça »

Pour autant, on serait encore loin d’un accord total pour le rachat du club selon Ben Jacobs : « Compte tenu des difficultés que rencontre l'OM actuellement, avec la crise de gouvernance, de résultats, la perspective d'une non-qualification pour la Champions League et, surtout, la baisse des revenus des droits TV, je ne pense pas que le prix proposé pourrait satisfaire Frank McCourt. Le club a besoin de stabilité pour atteindre sa meilleure valeur, et ce n'est pas le cas, même si je n'affirme pas que ces difficultés soient un frein définitif à la perspective d'une vente. Pour en revenir à cet intérêt de Bin Talal, je sais qu'il n'est pas particulièrement un fan de football, mais il connait la puissance de l'image du sport et ce qu'elle pourrait apporter à sa compagnie. De plus, ses relations avec le Prince Mohamed Ben Salmane se sont nettement améliorées ces derniers temps, et il souhaite faire pleinement partie du projet "Saudi Arabia 2030" qui consiste à développer des investissements en dehors de l'économie du pétrole, et le sport en fait partie pour améliorer l'image internationale du pays. Cela peut concerner l'OM comme d'autres clubs. » Frank McCourt est donc vendeur en fonction du montant proposé, et un intérêt venu d’Arabie saoudite existerait bel et bien. Mais aucun élément ne permettrait de penser à l’heure actuelle à un rachat imminent. « Pour résumer, il n'y a aucune certitude concernant le projet de Bin Talal d'acheter l'OM, mais il y a un véritable intérêt de sa part. Pour finir, ceux qui vous disent en ce moment que l'affaire est déjà conclue n'ont pas les éléments nécessaires pour affirmer ça, notamment du côté saoudien », assure Ben Jacobs, en réponse aux révélations de Thibaud Vézirian

Articles liés