Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Gerson dit tout sur son arrivée et son intégration dans le projet McCourt !

Recruté par l’OM cet été, Gerson peine jusqu’à maintenant à justifier les 30M€ déboursés par Pablo Longoria pour s’attacher ses services. Présent en conférence avant la rencontre face à Clermont dimanche, le Brésilien est revenu sur ses premiers mois compliqués dans la cité phocéenne. 

Alors que l’on pensait l’OM en proie à de gros problèmes financiers cet été, Pablo Longoria n’a pas hésité à lancer son mercato en déboursant 30M€ bonus compris pour s’attacher les services de Gerson comme vous l’a révélé le10sport.com en juin dernier. Le milieu brésilien était l’une des grandes priorités de Jorge Sampaoli pour son premier mercato à la tête de l’OM, mais ses débuts dans la cité phocéenne ne répondent pas encore aux attentes. Gerson peine à s’imposer dans l’entrejeu et les premiers doutes apparaissent concernant sa venue, mais cela ne touche pas la motivation du principal intéressé. 

« Il faut que je me libère pour vous montrer le vrai Gerson »

Présent en conférence de presse ce vendredi, Gerson n’a éludé aucun sujet face aux journalistes, reconnaissant ses débuts délicats à l’OM. « Quand je suis arrivé ici, je voulais bien faire, mais le foot c'est comme ça, il y a des hauts et des bas... Je suis en train de m'adapter, je fais du mieux possible pour répondre aux attentes. Chaque jour je suis plus heureux, je me sens un peu plus à la maison. Je donne mon maximum en tout cas. Chaque championnat est différent, explique l’ancien joueur de Flamengo, dans des propos relayés par RMC. Ce que je peux vous dire, c'est que je me concentre sur ce que je dois faire, pour avoir la confiance de l'entraîneur. Chaque entraîneur a son schéma de jeu, son style, ce que je dois faire c'est m’adapter. » Gerson doit en effet se plier aux demandes de Jorge Sampaoli, qui n’utilise pas toujours son renfort estival à son poste de prédilection au milieu de terrain, mais le Brésilien ne se cache pas derrière cela : « Quand on commence le foot, on démarre à une certaine position, mais au fil de sa carrière il faut s'adapter. J'essaie d'aider mon équipe. Vous savez à quel poste je joue habituellement, ce qu'on appelle un 'volante' au Brésil, une sorte de milieu récupérateur. Mais j'ouvre mon esprit pour faire ce qu'on me demande. (…) Ce n'est pas toujours facile ou possible de faire de mon mieux, je sens que mon esprit a un peu de mal à se libérer actuellement, mais j'essaie de me concentrer sur le jeu, le foot, la seule chose que je sais faire. Mais oui, il faut que je me libère pour vous montrer le vrai Gerson. J'espère que ça arrivera assez vite.» 

« Mon transfert a été élevé, les attentes sont importantes » 

Recruté pour 30M€ cet été, Gerson se sait très attendu en raison du prix déboursé par l’OM. « Les critiques dans le foot, c'est normal. Mon transfert a été élevé, les attentes sont importantes, c'est logique et en ce sens je dois m'améliorer. Mais comme je le disais les critiques aident, ça vous permet de vous concentrer davantage. Si vous êtes à 70% de vos capacités, vous devez atteindre les 100%. Il faut prendre en compte l'avis et les attentes des supporters. Ce sont des passionnés, ils ont dédié une partie de leur vie pour acheter une place, un maillot, et nous devons leur donner le meilleur de nous-mêmes. C'est ce que j'essaie de faire », confie Gerson, qui a connu un premier passage raté sur le sol européen entre 2016 et 2019, à la Roma puis à la Fiorentina où il fut prêté, de quoi accentuer les doutes sur sa capacité à s’imposer du côté du Stade Vélodrome. « Lors de mon premier passage en Europe j'étais jeune, le fait de quitter mon pays et de découvrir une autre culture n'était pas facile, se justifie l’international brésilien. Mais maintenant je suis un joueur plus mûr, avec cette maturité on comprend mieux le foot, les gens, les attentes. Ça m'a permis de passer ce blocage que j'avais. Avec le temps, on apprend. Le temps m'a vraiment aidé à ouvrir mon esprit. » Le joueur de 24 ans regorge donc d’ambition et souhaite désormais suivre les traces de Lucas Paqueta, son ami, critiqué à l’AC Milan et désormais indispensable à l’OL : « C'est un ami et un grand joueur, je suis vraiment heureux de ce qu'il vit actuellement, je lui souhaite du bien. Mais encore une fois, c'est une question d'adaptation. Je commence à intégrer l'ambiance de mieux en mieux. Il faut du temps. Je viens d'une culture différente, d'un style de jeu différent. J'ai parlé avec lui en équipe nationale, ça m'a un peu aidé. Il y a des critiques me concernant, ça peut être négatif, mais aussi positif, car ça vous pousse à vouloir les faire taire. »

Articles liés