Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Cette sortie qui jette un froid sur l'avenir de Villas-Boas !

Compte tenu de la situation financière à l'Olympique de Marseille, André Villas-Boas semble craindre de ne pas avoir un effectif à la hauteur de ses ambitions pour la prochaine édition de la Ligue des Champions. Une situation qui pourrait le pousser au départ comme le confirme Didier Roustan.

Ces derniers jours, ça chauffe à l'Olympique de Marseille. Entre la vente du club et les problèmes financiers, l'avenir d'André Villas-Boas est presque passé au second plan. Et pourtant, rien ne garantie que le technicien portugais sera toujours sur le banc de l'OM la saison prochaine. Il y a quelques jours, il mettait d'ailleurs la pression sur Jacques-Henri Eyraud assurant vouloir « savoir à quel point on est dépendants économiquement sur notre projet. Ça veut dire que si on n'a pas les conditions pour faire un bon travail, ce n’est pas la peine, je pense. C'est normal pour un entraîneur de chercher de telles assurances. » Le message est clair et selon Didier Roustan, l'ancien entraîneur de Chelsea sait que ce qu'il demande à l'OM est impossible, ce qui laisse penser qu'il prépare le terrain pour son départ.

«Il demande des choses qui sont impossibles»

« André Villas-Boas prépare le terrain, car il demande des choses qui sont impossibles. L’OM peut, peut-être garder Zubizarreta, mais avoir une équipe compétitive dans l’état économique du club, qui doit plus vendre qu’acheter, c’est impossible et il le sait très bien (...) A partir de janvier, Villas-Boas était en position de force car l’OM était dauphin du PSG et savait que cela pouvait aller au bout. Et là, ça a changé, on se souvient de son histoire avec Aldridge, alors que cela pouvait se régler en interne et que cela a pris des proportions terribles. Et là, s’il demande l’impossible quelque part ça ne va pas. Cela veut dire que s’il y a un super club qui le demande, même s’il est bien à Marseille, c’est maintenant qu’il doit prouver qu’il peut diriger une grosse équipe, il ne veut pas durer jusqu’à 65 ans », assure le journaliste sur le plateau de L'Equipe du Soir.

Articles liés