Accès direct au contenu

  1. 22h35 F1 : Hamilton affiche une énorme déception après les qualifications à Silverstone
  2. 22h30 Transferts : PSG, Barcelone... L'annonce retentissante de Laporta sur le mercato de Dembélé
  3. 22h15 Mercato - PSG : Deux gros départs en bonne voie ?
  4. 22h10 Mercato - PSG : Mauro Icardi tape du poing sur la table
  5. 22h00 Mercato - PSG : Galtier réclame déjà deux recrues à Campos
Foot - Mercato - PSG

Mercato : Jackpot pour le PSG, les chiffres fous de l’opération Messi

L’été dernier, le PSG parvenait à s’attacher les services de Lionel Messi, libre après la fin des négociations avec le FC Barcelone pour une prolongation. Pour sa première année, l’Argentin est loin d’avoir répondu aux attentes sur le rectangle vert, mais le bilan est bien différent sur le plan financier. Grâce au septuple Ballon d’Or, le club de la capitale sort d’une saison historique marquée par des chiffres records. 

En voyant le FC Barcelone incapable de boucler la prolongation de Lionel Messi, le PSG n’a pas hésité longtemps. L’été dernier, le club de la capitale réalisait l’une des opérations les plus marquantes de l’histoire du football en s’attachant les services de l’Argentin, contraint de quitter la Catalogne en raison des problèmes financiers du Barça. « On ne discute pas un joueur avec sept Ballon d’Or. Messi a écrit l’histoire », confiait cette semaine Nasser Al-Khelaïfi dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport au moment de revenir sur l’arrivée de La Pulga. Pour sa première saison loin du FC Barcelone, Lionel Messi était forcément attendu mais n’a pas répondu aux attentes, avec 11 buts et 15 passes décisives en 34 matches, un bilan contrasté dont a conscience le président du PSG : « C’est vrai que ça n’a pas été sa meilleure saison, mais après plus de vingt ans passés à Barcelone, il a découvert un nouveau pays, une nouvelle ville, un nouveau championnat, une nouvelle équipe, une nouvelle culture. Cela vaut également pour sa famille. Il a même pris le Covid. Ça n’a pas été facile. Je suis persuadé que la saison prochaine nous verrons le meilleur Messi. Après seulement un an, son transfert est déjà une affaire financièrement parlant. » Si l’apport sportif de Lionel Messi est en effet discutable, sa rentabilité sur le plan financier ne suscite aucun débat. 

Un CA de 700M€ pour le PSG, plus de 300M€ de recettes

« Regardez le cas de Messi. C'était pareil, ils disaient que c'était financièrement impossible et nous avons gagné de l'argent avec Messi. » Interrogé par Marca mardi sur les attaques répétées à l’encontre du PSG au sujet du fair-play financier, Nasser Al-Khelaïfi était montré au créneau en évoquant l’apport important de Lionel Messi sur les caisses parisiennes. Trois jours après cette sortie, le quotidien espagnol a voulu vérifier les dires du président parisien en se focalisant sur les bénéfices réalisés après la signature de l’Argentin, et ils sont effectivement importants, pour ne pas dire historiques. Selon Marca, le PSG a augmenté son chiffre d'affaires qui atteint désormais 700M€ grâce à Leo Messi, et le club souhaite maintenant faire mieux grâce à la prolongation de Kylian Mbappé. On note notamment l’arrivée de dix nouveaux contrats de sponsoring, dont Dior, suite à la venue du septuple Ballon d’Or dans la capitale. « Nous avons certainement vu une croissance dans des domaines où nous pouvions conclure des accords entre 3 et 5 millions et maintenant ils sont entre 5 et 8, donc l'impact est considérable », juge Marc Armstrong, directeur du sponsoring du Paris Saint-Germain. Avec Messi, le club a également pu passer à la vitesse supérieure dans le domaine des crypto-monnaies comme l’explique Armstrong à Marca : « Nous étions en train de conclure un accord avec une crypto-monnaie avant de signer Messi et dans les semaines suivantes, le prix a grimpé en flèche parce que les gens ont montré plus d'intérêt à sauter à bord. » Pour la première fois de son histoire, le PSG a dépassé les 300M€ de recettes précise le média ibérique. 

« Il est clair que c’est un tournant »

Sans surprise, le Paris Saint-Germain a également fait exploser le nombre de ventes de maillots en signant Lionel Messi. Après avoir déjà franchi un palier supplémentaire suite aux transferts de Neymar et Kylian Mbappé en 2017, le PSG a fait mieux jusqu’à atteindre un chiffre « fou » selon les propres termes du club relayés par Marca. Pour la première fois, l’écurie parisienne a franchi le cap du million de maillots écoulés à travers le monde, dont 60% ont été floqués du numéro 30 de Lionel Messi. Le PSG est ainsi devenu le club ayant vendu le plus de tuniques la saison dernière avec Manchester United, et ce alors que l’offre était loin de répondre à la demande suscitée l’été dernier. « La demande a augmenté de 30 à 40% et ce qui peut vraiment la ralentir, c'est l'offre. Quand une signature de cette ampleur se produit, Ronaldo à United par exemple, on pourrait penser qu'il va être payé en vendant des maillots, mais ce n'est pas le cas. Vous ne pouvez pas produire beaucoup de maillots supplémentaires. L'accord vise à garantir des minima très importants, mais nous ne pouvons pas répondre à la demande de maillots de Messi. Nous avons atteint le plafond. Personne ne peut répondre à cette demande. Nous vendons déjà beaucoup de maillots, peut-être plus que n'importe quelle autre équipe au monde pour un seul joueur, et cela nous place au niveau supérieur. Nous avons une forte demande pour les produits lifestyle, les revenus de la marque Jordan sont énormes, mais la demande augmente encore plus lorsque vous signez un joueur comme Messi », explique Marc Armstrong à Marca.

Enfin, la signature de Lionel Messi a, sans surprise, fait exploser les compteurs du PSG sur les réseaux sociaux. Le club a gagné 15 millions de followers sur toutes les plateformes dès l’officialisation de l’opération et a dépassé pour la première fois la barre des 150 millions de suiveurs. « Nous avons gagné en moyenne 1,4 million (de personnes) par semaine et nous avons été le premier club à atteindre 10 et 20 millions de followers sur TikTok, et la plus grande marque française sur Instagram », précise Armstrong. Le PSG est passé de 38,5 millions de followers à 60,9 millions aujourd’hui sur Instagram, soit presque le double depuis l'arrivée de l’Argentin. Marca conclut par les recettes de billetterie qui ont connu une augmentation significative grâce au nouveau numéro 30 du PSG, amenant Marc Armstrong à qualifier de « tournant » la dernière saison : « Il n'y a plus de billets à chaque match, avec des revenus records parmi les clubs européens par siège, avec huit fois plus de fans qui vont sans billets ou VIP, donc il est clair que c'est un tournant », confie le directeur du sponsoring du PSG. On comprend mieux pourquoi le Qatar refuse d'envisager un départ de Lionel Messi cet été.

Articles liés