Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Knysna, critiques... Pierre Ménès vole au secours de Raymond Domenech !

Nouvel entraîneur du FC Nantes, Raymond Domenech a dû faire face aux innombrables critiques. Un accueil qui a eu le don d'agacer Pierre Ménès, qui aimerait le voir réussir. 

« Les critiques ? J’entends, mais je suis passé à autre chose. Maintenant, je suis dans la construction de ce club, de cette équipe. J’ai envie de faire des choses bien avec ce groupe » Au micro de Canal+, Raymond Domenech a voulu mettre les choses au clair à la suite de son arrivée à la tête du FC Nantes. Une arrivée qui a fait du bruit, près de dix ans après le fiasco de Knysna au Mondial en Afrique du Sud avec l'Équipe de France. Après avoir concédé un match nul pour ses débuts face à Rennes (0-0), Raymond Domenech a de nouveau été tenu en échec par Montpellier (1-1). Seulement quelques jours après son retour sur un banc de Ligue 1 et malgré sa volonté de bien faire pour redresser la barre à la tête du FC Nantes, l'ancien sélectionneur des Bleus ne cesse d'être la cible des critiques. 

« On l’a vraiment considéré comme la dernière des merdes. »

Alors qu'il vient tout juste de succéder à Christian Gourcuff, Raymond Domenech a été froidement accueilli, ce qui a eu le don d'énerver Pierre Ménès. Sur le plateau du Canal Football Club, il n'a pas mâché ses mots dimanche soir.  « J’ai été profondément choqué par la manière dont a été accueilli par pas mal de médias le retour de Raymond Domenech. On a parlé que de Knysna, ça fait partie de son histoire, mais une finale de Coupe du monde aussi. On l’a vraiment considéré comme la dernière des merdes. Et je ne trouve pas ça normal. » Avant d'enchaîner sur les deux premières sorties de Domenech : « D’ailleurs, les deux premiers matchs contre des adversaires bien plus forts que le FC Nantes, notamment le match à Montpellier hier (samedi, ndlr) je trouve ça plutôt très encourageant. J’ai vraiment envie qu’il s’en sorte rien que pour fermer la bouche à tous ces cons ».

Articles liés