Accès direct au contenu

Foot - Mercato

Mercato : Deschamps, Zidane… Les vérités de Noël Le Graët !

Qui sera le sélectionneur de l’équipe de France ? Suite à l’échec des Bleus à l’Euro face à la Suisse en huitième de finale, la question a commencé à se poser, d’autant plus que Zinedine Zidane est actuellement libre. Finalement, ce jeudi, Noël Le Graët, président de la FFF, a rendu son verdict. 

Sacrée championne du monde en 2018, l’équipe de France arrivait avec le statut de favori pour cet Euro. Un statut d’autant plus renforcé par le trio d’attaque effrayant composé de Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Karim Benzema, rappelé en sélection par Didier Deschamps. Finalement, les Bleus sont tombés de très haut, éliminés dès les huitièmes de finale aux tirs au but par la Suisse. Désormais, il va donc falloir se relever de cet échec, mais suite à celui-ci, la question était de savoir s’il Didier Deschamps allait continuer à la tête de l’équipe de France, lui qui est pourtant sous contrat jusqu’en 2022 et la fin de la Coupe du monde au Qatar. Depuis l’élimination de la sélection nationale, l’avenir de l’ancien entraîneur de l’OM fait donc énormément parler, d’autant plus qu’à côté, il y a un certain Zinedine Zidane, que tout le monde rêve de voir à la tête des Bleus, qui est actuellement libre, ayant quitté son poste au Real Madrid il y a quelques semaines maintenant. Toutefois, voir Zidane à la place de Deschamps, ce n’est pas pour maintenant. 

« Zidane sera peut-être un jour sélectionneur »

Ces dernières heures, Noël Le Graët et Didier Deschamps se sont rencontrés pour faire un point sur la suite des événements. Et ce jeudi, à l’occasion d’un entretien accordé au Figaro, le président de la FFF a mis les choses au point. Tout d’abord, la première grande annonce a concerné Didier Deschamps, qui a été confirmé dans ses fonctions d’entraîneur de l’équipe de France jusqu’à la Coupe du monde au Qatar : « Deschamps sera-t-il le sélectionneur pour le Mondial au Qatar ? La réponse est oui. Je l'ai reçu longuement mercredi à Guingamp. La question a été réglée en trois minutes. Sa volonté est très forte de continuer, la mienne l'était aussi. Il n'y a pas eu de débat sur « Qu'est-ce qu'on fait ? » et « Comment on fait ? ». J'ai de l'estime pour lui, je pense qu'il me le rend bien et à la Fédération également ». Dans la suite de son entretien, Noël Le Graët a également évoqué le cas de Zinedine Zidane, très attendu pour occuper le poste de sélection des Bleus. « J'ai de l'estime pour lui. Je l'ai eu au téléphone, mais pas ces derniers temps. Cela n'empêche pas qu'on pourra se rencontrer, dîner ou déjeuner ensemble sans aucun problème. Il sera peut-être un jour sélectionneur. Peut-être que mon successeur le nommera car je ne resterai pas non plus éternellement. Enfin je ne crois pas », a-t-il alors assuré concernant l’ancien entraîneur du Real Madrid

Articles liés