Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Bartomeu a un plan précis pour Setién !

Nommé sur le banc du FC Barcelone l’hiver dernier, Quique Setién n’a pas réussi à s’imposer dans la course au titre en Liga face au Real Madrid. Et si le technicien de 61 ans devrait malgré tout rester à son poste pour la fin de saison, son aventure en Catalogne ne devrait pas aller au-delà tant la fracture avec son vestiaire serait profonde.

Le FC Barcelone ne sera pas parvenu à conserver son titre de champion d’Espagne. Alors qu’il était en tête du classement à la reprise de la Liga après l’interruption causée par la pandémie de COVID-19, le Barça a enchainé les contres-performances tandis que l’écurie madrilène a enchainé les victoires. Ainsi, bien que l’équipe de Zinedine Zidane ne soit pas flamboyante cette saison, celle-ci a réussi à remporter son premier titre de champion d’Espagne depuis 2017 ce jeudi après la défaite du FC Barcelone face au CD Osasuna au Camp Nou (1-2). Arrivé sur le banc catalan l’hiver en lieu et place d’un Ernesto Valverde qui était vivement critiqué, Quique Setién ne sera donc pas parvenu à inverser la tendance malgré des discours ambitieux lorsqu’il a été nommé au poste. Et si l’effectif du Barça n’est évidemment pas étranger à cet échec, celui-ci étant de plus en plus victime de carences à tous les postes, la gestion de l’ancien entraîneur du Real Betis n’aurait en rien contribué à améliorer la situation.

Une rupture totale entre Quique Setién et son effectif ?

C’est un fait, Quique Setién n’a jamais réussi à imposer sa patte depuis son arrivée au FC Barcelone. Réputé pour son jeu offensif du temps où il entrainait les Verdiblancos, le technicien de 61 ans n’est jamais parvenu à rééditer ce jeu spectaculaire chez les Blaugrana. Et aux yeux du quotidien Mundo Deportivo, il y a une raison simple à cela : Quique Setién a très rapidement perdu la confiance de son effectif. Les raisons à cela seraient diverses et variées, allant de ses changements constants de dispositifs et de sa gestion aussi bien en match qu’à l’entrainement aux polémiques avec son assistant Eder Sarabia, dont la relation avec les joueurs du Barça seraient loin d’être au beau fixe du fait de son agressivité. Il ne faudrait pas non plus occulter le fait que les joueurs et leur entraîneur ont toujours adopté des positions publiques différentes pour analyser les difficultés du FC Barcelone cette saison, Lionel Messi ou Luis Suarez préférant faire leur auto-critique quand Quique Setién et Josep Maria Bartomeu ont préféré fustiger une VAR favorable au Real Madrid selon eux. De plus, l’affaire du départ d’Arthur Melo n’aurait en rien arrangé sa relation avec le vestiaire. En effet, lorsque le départ de celui-ci à la Juventus dans le cadre d’un échange avec Miralem Pjanic a été officialisé, Quique Setién a tout simplement arrêté de compter sur les services du milieu brésilien, chose qui a profondément déplu à une partie du groupe barcelonais. Tout cela aurait donc conduit à une véritable fracture entre l’ancien entraîneur du Real Betis et son groupe, installant donc un climat inconfortable au sein du vestiaire des Blaugrana. Pour autant, malgré cette situation des plus tendues, Quique Setién ne serait pas encore sur le départ.

Quique Setién maintenu en poste… jusqu’en fin de saison !

Comme l’a annoncé Mundo Deportivo ce vendredi, une réunion se serait tenu au lendemain de la perte du titre de Liga entre Quique Setién et Josep Maria Bartomeu. Le but de celle-ci était de faire un point sur les difficultés du FC Barcelone et de prendre une décision sur le maintient ou non de l’entraîneur catalan. Mais si on pouvait imaginer que la situation conduirait à un renvoi immédiat de Quique Setién, la président du Barça aurait finalement pris la décision de conforter son entraîneur à son poste. Une information confirmée par SPORT ce samedi, qui explique que l’ancien technicien de Las Palmas sera bien sur le banc catalan pour le dernier match de Liga et à l’occasion du huitième de finale retour de Ligue des Champions le 8 août prochain face au Napoli. De même, si jamais le FC Barcelone parvenait à se qualifier face à l’écurie italienne, Quique Setién conservera là-encore les rênes des Blaugrana à Lisbonne pour le Final 8 de la Ligue des Champions, au cours duquel les Barcelonais seront opposés au Bayern Munich ou à Chelsea pour leur premier match. Mais après cette compétition européenne au format inédit, l’aventure de Quique Setién devrait vraisemblablement prendre fin dans la mesure où la possibilité qu’il conserve son poste en 2020/2021 serait quasiment écartée puisque la direction du club considérerait qu’il n’est pas assez fort pour continuer à résister à la pression.

Laurent Blanc, Garcia Pimienta… Qui sera son successeur ?

Par conséquent, le FC Barcelone n’aura d’autres choix que d’enrôler un nouvel entraîneur cet été à un an de l’élection pour la présidence du club en 2021 au cours de laquelle certains candidats proposeront des noms d’entraîneurs. On peut notamment penser à un homme comme Victor Font, qui a déjà annoncé vouloir nommer Xavi sur le banc catalan si jamais il venait à être élu. Cela pourrait donc grandement compliquer la tâche du Barça dans sa quête d’un nouvel entraîneur puisque le profil choisi risquerait de n’être présent que pour une saison. Ainsi, Mundo Deportivo a expliqué ce samedi que Laurent Blanc aurait été un nom évoqué au sein du FC Barcelone dans l’optique de succéder à Quique Setién, mais son arrivée pourrait être délicate à concrétiser dans la mesure où il ne souhaiterait pas signer un contrat de seulement un an, mais qu’il demanderait une deuxième année en option en fonction des résultats. Ainsi, l’hypothèse de voir l’ancien entraîneur du PSG rallier le Camp Nou cet été serait assez illusoire pour l’heure. Une autre solution pourrait être de nommer Garcia Pimienta, actuellement en charge de l’équipe B du Barça. D’après Mundo Deportivo, l’entraîneur de 45 ans était même l’unique solution du FC Barcelone pour remplacer Quique Setién si jamais il avait pris la décision de s’en aller dès maintenant, d’autant plus que son contrat actuel prévoirait une éventuelle promotion en équipe première. Ainsi, alors que tout indique que la direction catalane cherchera à enrôler un entraîneur de transition avant l’élection de 2021, Garcia Pimienta pourrait-il de nouveau se voir offrir l’opportunité de prendre les rênes de l’équipe première après avoir été sondé l’hiver dernier ? Réponse dans les semaines à venir.

Articles liés