Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Joan Laporta est dos au mur avec Ronald Koeman !

Alors que Ronald Koeman concentre beaucoup de critiques ces derniers temps, tout indique que l’actuel entraîneur du FC Barcelone n’est pas menacé à court terme.

Arrivé sur le banc du FC Barcelone il y a un peu plus d’un an, Ronald Koeman ne connait pas un passage simple au sein du club catalan, et ce d’autant plus depuis l’élection de Joan Laporta en mars dernier. Et pour cause, le président du club catalan a longtemps songé à se séparer de lui en fin de saison dernière. Finalement, faute de lui avoir trouvé un successeur, le Néerlandais est resté en place. Mais tout ne se passe pas pour le mieux en ce début de deuxième et dernière année contractuelle au Barça pour lui. En effet, après une passe d’arme médiatique avec Joan Laporta, Ronald Koeman est vivement pointé du doigt depuis depuis la lourde défaite à domicile contre le Bayern Munich en Ligue des champions (3-0). Plus que le score, c’est le visage affiché par le FC Barcelone qui interpelle, le club catalan ayant tout simplement été dépassé lors de cette rencontre.

Jordi Cruyff a décliné le banc du FC Barcelone  

Ainsi, la question de la continuité de Ronald Koeman se pose une fois de plus. Mais il semblerait qu’il ne soit pas menacé à court terme. En effet, selon les informations de SPORT, confirmées par la suite par MARCA, un seul nom se détachait pour éventuellement lui succéder, à savoir celui de Jordi Cruyff. Seulement voilà, comme l’indiquent les deux médias espagnols, celui qui est actuellement dans la direction du Barça ne compte pas occuper le rôle d’entraîneur. Plus encore, le fils de l’illustre Johan Cruyff est ami avec Ronald Koeman, et il n’aurait donc pas l’intention de lui planter un couteau dans le dos en prenant sa place de cette manière. Ainsi, malgré une approche, Jordi Cruyff aurait décliné le poste. Cela va donc conduire l’ancien sélectionneur des Pays-Bas à poursuivre sa tâche, du moins à court terme.

Et c’est précisément le discours qui a été tenu par le vice-président du FC Barcelone ce vendredi auprès de la Cadena COPE. Eduard Romeu a d’ailleurs profité de l’occasion pour calmer les choses autour de la figure très contestée de Ronald Koeman. « C'est une personne très correcte. Lorsque le président et le conseil d'administration décident que Koeman va continuer, l'engagement est total tout comme le soutien que nous lui apportons. Sachant que c'est un moment très complexe où nous devons reconstruire une équipe. Perdre 0-3 contre le Bayern était quelque chose qui faisait partie de l’équation. (…) La réponse politique est qu'il n'y a pas de cas Koeman et la vraie réponse est que ce n'est pas une question d'argent, mais il n'y a pas de cas. Il ne se passe rien », a-t-il expliqué. Reste maintenant à savoir si cette prise de parole politicienne et publique suffira à apaiser les choses.

Articles liés