Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Russie, USA... La vente du club prend un nouveau tournant !

En coulisses, la vente de l'ASSE semble prendre une nouvelle tournure. Pendant que le fonds d'investissement américain 777 Partners se serait retiré de la course, deux autres projets colossaux se détacheraient dont le projet russe qui aurait eu accès à la Data Room.

Si le processus de vente de l'ASSE a été lancé le 14 avril, il aura fallu attendre le 23 novembre pour connaître une première avancée notable. En effet, c'est à cette date que KPMG, cabinet d'audit chargé de juger la solidité financière des candidats, a repoussé deux offres, à savoir celles d'Olivier Markarian et Jean-Michel Roussier dont « les garanties d’investissement dans le développement du club ou les garanties de l’origine des fonds n’ont pas été apportées à ce jour ». Par conséquent, « aucun des candidats ne peut donc entrer en négociation exclusive », ajoutait le communiqué. Pas de quoi remettre en cause la vente du club pour autant puisque Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ajoutent que « de nouveaux candidats se sont présentés avec des dossiers qui répondent aux critères demandés par KPMG. » Leur identité a d'abord été gardée secrète, mais L'Equipe révélait récemment que quatre projets étaient en course : Total Sport Investments, Smart Good Things, 777 Partners et Terrapin Partners. Et en coulisses, la situation se décanterait.

Deux projets se détachent, un se retire

En effet, ce mercredi, RMC Sport fait le point sur le processus de vente de l'ASSE révélant tout d'abord qu'un projet s'était retiré. Il s'agit de 777 Partners. ce fonds d’investissement américain, dirigé par Steven Pasko et Josh Wander, aurait pris du recul dans ce dossier, malgré son intention de poursuivre son implantation en Europe après avoir racheté 99,9% du Genoa et investi au Séville FC. Un candidat en moins pour le rachat de l'ASSE, mais ce projet n'avait pas les faveurs des actionnaires. Et pour cause, deux autres projets se détachent à l'image de celui porté par Total Sport Investments. La société russe, dirigé par Roman Dubov, qui était présent à Geoffroy-Guichard afin d'assister à la défaite de l'ASSE contre le PSG (1-3), en compagnie de Michel Salgado, son conseiller sportif, aurait eu accès à la Data Room. Une étape non négligeable puisque cela signifie que KPMG juge ce projet crédible. Il faut dire qu'il s'appuie sur la puissance financière du milliardaire Sergeï Lomakin, 986e fortune mondiale selon Forbes. Reste désormais à savoir si les informations récoltées dans la Data Room pousseront les Russes à transmettre une offre de rachat. En parallèle, le projet local porté par Serge Bueno, président de Smart Good Things, pourrait prendre de l'ampleur puisque l'homme d'affaires franco-israélien pourrait s'associer à Olivier Markarian qui a confirmé dans les colonnes de L'Equipe qu'il était toujours en course avec la capacité d'injecter « de suite entre 40 et 50M€ dans la trésorerie afin de permettre au club de régler la problématique de la CAN lors du mercato d'hiver et du maintien. » Par conséquent, la vente de l'ASSE prend un nouveau tournant.

Articles liés