Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Poussé vers la sortie, Claude Puel est fixé pour son avenir !

Menacé après le début de saison catastrophique de l’ASSE et poussé vers la sortie par les supporters du club, Claude Puel est parvenu à sauver sa peau avec le nul arraché contre Angers (2-2) ce vendredi. Pour autant, l’entraîneur stéphanois reste sous pression. 

La rencontre explosive contre Angers ce vendredi a été le dénouement d’une nouvelle semaine très agitée pour Claude Puel. Alors que l’AS Saint-Etienne est lanterne rouge de Ligue 1, le tacticien de 60 ans est en effet sous le feu des critiques dans le Forez, et les supporters l’ont fait savoir avant le match comptant pour la 11e journée de Ligue 1. Après avoir réclamé la tête de Claude Puel, le public de Geoffroy-Guichard a affiché sa colère en lançant plusieurs projectiles et fumigènes sur la pelouse, empêchant le coup d’envoi de la rencontre qui a finalement été lancé à 22 heures. Les conditions n’étaient donc pas idéales pour l’équipe de Claude Puel, en manque de confiance et menée 2-0 à l’heure de jeu. Finalement, les Verts sont parvenus à se relancer par l’intermédiaire de Wahbi Khazri (61’) et Mickaël Nade (90+4’). Un point précieux qui ne permet toutefois pas à l’AS Saint-Etienne de quitter la dernière place du classement après 11 journées sans la moindre victoire, mais Claude Puel peut néanmoins souffler pour son avenir. 

Du sursis pour Claude Puel 

Ces derniers jours, le départ de Claude Puel était en effet annoncé avec insistance à Saint-Etienne. En début de semaine, RMC annonçait qu’une réunion de crise avait été organisée au centre d’entrainement Robert-Herbin au cours de laquelle l’avenir de l’entraîneur stéphanois avait été remis en question. Le10sport.com vous révélait ce jeudi que la direction avait même proposé à Claude Puel de quitter ses fonctions pour occuper un autre poste au sein de l’organigramme, permettant ainsi aux Verts de s’économiser une indemnité de licenciement qui s’annonce élevée, compte tenu des 250 000€ que perçoit chaque mois le manager général. Une offre repoussée par ce dernier, qui a tenu à mettre les choses au clair sur sa situation après le nul contre Angers. « Une réunion de quoi ? De qui ? Il n’y a pas eu de réunion de crise, c'était une réunion comme toutes les semaines, du directoire, pas une réunion de crise, désolé, pas plus que les semaines dernières, a assuré Claude Puel au micro de Prime Video. Je reste concentré auprès de mes joueurs. (…) Ma position est celle d'un entraineur proche de ses joueurs, qui a envie qu’ils puissent montrer leurs qualités, et ils le font, mais il faut trouver plus d’efficacité et surtout prendre des buts moins bêtes. Il y a de la qualité dans ce groupe, je le redis. » D’après L’Équipe, le résultat obtenu ce vendredi à Geoffroy Guichard donne du répit Claude Puel, qui n’est plus menacé dans l’immédiat. Pour autant, plusieurs pistes sont déjà évoquées en interne pour sa succession.

La direction prépare déjà la suite, au cas où

En cas de nouvelle contreperformance face au FC Metz samedi prochain, Claude Puel pourrait de nouveau être sur un siège éjectable, une situation qui incite les dirigeants de l’ASSE à préparer son éventuelle succession. Comme vous l’a révélé le10sport.com, le nom de Laurent Huard revient de plus en plus en interne. Directeur du centre de formation, il pourrait être accompagné de Razik Nedder pour prendre la relève de Claude Puel. De son côté, L’Équipe annonce que la piste Pascal Dupraz est également d’actualité. Avant le nul arraché contre le SCO, l’ancien coach du TFC était en effet en pole pour débarquer dans le Forez puisque celui-ci est très apprécié par Roland Romeyer, le président du directoire de l’ASSE, mais aussi par Jean-François Soucasse, le président exécutif qui l’a côtoyé à Toulouse. En plus de la pression très forte mise par les supporters s’ajoute donc celle des dirigeants, ce qui ne semble pas affecter Claude Puel, préférant se concentrer sur le sportif. « Ce qui m’intéresse dans ces moments, c'est de rester pragmatique, être professionnel, a-t-il expliqué sur Prime Video. Comme je l’ai dit, être proche de mes joueurs et les voir relever la tête comme ils l’ont fait aujourd’hui, et puis aller chercher la victoire et remonter petit à petit au classement. Encore une fois, il y a un groupe de qualité, si nous arrivons à remonter au classement, tout se fera naturellement avec notre public et notre environnement. »

Articles liés