Accès direct au contenu

Foot - Mercato - ASSE

Mercato - ASSE : Mostafa Mohamed sort du silence et lâche ses vérités sur son transfert avorté !

En quête d'un attaquant cet hiver, l'ASSE a pendant longtemps fait le forcing pour recruter Mostafa Mohamed. Mais faute d'accord avec Zamalek, l'attaquant égyptien a finalement rejoint Galatasaray. Et alors que différentes rumeurs ont circulé à son sujet, il livre ses vérités sur son transfert avorté dans le Forez.

C'était le feuilleton du mercato d'hiver. Alors que l'AS Saint-Etienne voulait absolument recruter un attaquant, les Verts ont rapidement jeté leur dévolu sur Mostafa Mohamed, prolifique buteur du Zamalek. D'ailleurs, le transfert semblait en excellente voie, mais a fini par capoter pour des raisons qui sont difficiles à connaître, tant les versions diffèrent selon les clubs. Du côté de l'ASSE, on pointe du doigt la façon dont Zamalek s'est comporté dans le deal. Roland Romeyer s'était ainsi agacé que plusieurs agents se soient greffés à l'opération et sa sortie n'avait pas du tout été du goût du club égyptien qui a par la suite annoncé « l'annulation définitive des négociations concernant le transfert du joueur, Mostafa Mohamed au club français de Saint-Etienne, par respect pour l'institution, ainsi que ses nombreux supporters partout dans le monde qui n'acceptent pas de telles manières, qui contredisent nos valeurs et nos principes. » Finalement, l'ASSE a obtenu le prêt d'Anthony Modeste en provenance de Cologne, tandis que Mostafa Mohamed s'est engagé avec Galatasaray où il réalise des très belles prestations. Quelques mois après son transfert avorté dans le Forez, l'attaquant égyptien lâche ses vérités.

Mostafa Mohamed tacle Zamalek 

« Si je n’ai pas pu aller à Saint-Étienne, c’est parce que les administrateurs de Zamalek voulaient une énorme commission. Cette commission n’a pas été payée et ils ont refusé l’offre. J’ai envoyé un message téléphonique à des gens que je connais de l’administration à Zamalek. Quand j’ai découvert la commission, j’ai écrit : “Je ne signerais pas même si Saint-Étienne vous payait 100 millions de dollars.”. Ce message a été en quelque sorte diffusé à la télévision. Je ne voulais pas être dans les médias. L’administration n’était pas d’accord et n’acceptait pas l’offre de Saint-Étienne. Le président de Saint-Étienne s’est excusé pour ce qui s’est passé mais l’administration de Zamalek a fermé les portes. Ils ont exigé 5 millions d’euros et l’ont exigé en espèces. J’étais au courant de tous les détails de l’offre de Saint-Étienne cependant je ne connaissais pas celle de Galatasaray. Le problème était entre les gestionnaires et l’administration. Je n’étais même pas au courant de la proposition », confie-t-il au média turc Sporx dans des propos rapportés par envertetcontretous.fr

Articles liés