Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Messi, démission... Bartomeu met les choses au clair !

Sous le feu des critiques après le feuilleton concernant l’avenir de Lionel Messi et faisant désormais l’objet d’une procédure de destitution, Josep Maria Bartomeu est sorti du silence ce samedi en marge du trophée Gamper disputé par le FC Barcelone.

Les temps sont agités pour Josep Maria Bartomeu à la tête du FC Barcelone. Et pour cause, si le président du club catalan subit les foudres d’un grand nombre d’observateurs depuis maintenant plusieurs années, celles-ci n’ont fait que s’accentuer dernièrement avec le feuilleton Lionel Messi. En effet, à 33 ans et après quasiment 20 ans passées au Barça, l’international argentin a souhaité claquer la porte cet été. Cependant, bloqué par son président et ne souhaitant pas porter l’affaire de sa clause libératoire devant la justice, celui qu’on surnomme La Pulga a finalement accepté de rester une saison supplémentaire. Toutefois, au moment d’annoncer son choix de ne finalement pas quitter le FC Barcelone, Lionel Messi avait eu des mots très durs à l’adresse de Josep Maria Bartomeu en fustigeant publiquement son projet qui, selon lui, ne permet pas au Barça de triompher au plus haut niveau.

« En tant que président, je n'entrerai pas en conflit avec Messi »

Ainsi, en marge du trophée Gamper que le FC Barcelone dispute ce samedi face à Elche, Josep Maria Bartomeu a été interrogé sur la situation de Lionel Messi et les propos tenus par celui-ci il y a quelques jours. Et le moins que l’on puisse dire est que le président du Barça a souhaité enterrer la hache de guerre avec le sextuple lauréat du Ballon d’Or, tout en précisant qu’il ne pouvait pas se permettre de le laisser filer ailleurs. « En tant que président, je n'entrerai pas en conflit avec Messi. Il parle sur le terrain, comme nous l'avons vu. C'est un sujet en stationnement. Je ne pouvais pas permettre, en tant que personne du conseil d'administration ou de l'équipe d'encadrement, de laisser partir le meilleur joueur du monde. Il faut en parler à la maison. Vous devez soutenir l'équipe et les joueurs. Nous devons être heureux que Messi soit toujours avec nous. Il est enthousiaste à propos de Koeman. L'important est qu'il joue pour le Barça, à la maison. Nous voulons qu'il prenne sa retraite au club et monter un projet avec Messi », a expliqué Josep Maria Bartomeu à TV3 dans des propos rapportés par SPORT. Voila qui a le mérite d’être clair. Reste maintenant à savoir si cette hache de guerre enterrée sera à même de conduire Lionel Messi à infléchir sa position concernant le renouvellement de son contrat, expirant actuellement en juin 2021.

« Personne ne veut démissionner pour l’instant »

Dans le même temps, Josep Maria Bartomeu a été invité à s’exprimer sur l’un des autre sujets chauds du moment : la motion de censure à son encontre. Lancée par des socios et appuyée par de nombreux candidats à l’élection présidentielle du FC Barcelone prévue en 2021, celle-ci a pour but de faire partir Josep Maria Bartomeu plus tôt que prévu. L’organisation de celle-ci est justifiée par le fait que de nombreuses personnalités proches du Barça, aussi bien Lionel Messi que d’anciens joueurs ou personnes influentes, n’ont de cesse d’émettre des critiques au sujet de la gestion du dirigeant de l’écurie barcelonaise ainsi que les conséquences néfastes que celle-ci a sur les résultats sportif du club. Et ce vendredi, il a officiellement été annoncé que la première étape de cette motion de censure avait été franchie puisque plus de 20.000 signatures ont été fournies, alors qu’il en fallait environ 16.500. De quoi ne laisse d’autres choix à Josep Maria Bartomeu que de réagir face à cette nouvelle. « Le nombre de signatures est un chiffre élevé qui nous a surpris, nous et les promoteurs. C'est un club démocratique et nous avons 10 jours pour valider les signatures. Il s'agit d'un processus de transparence maximale, mais nous continuerons à travailler car cela ne s'arrête pas. Il nous reste encore quelques jours de mercato et nous allons aller de l’avant. Le conseil d'administration est surpris par le nombre de signatures, mais nous respectons la démocratie et la constitution du club. Nous sommes dans le processus normal d'un vote de censure. Il y a 10 jours pour constituer la table de vote et 10 autres pour la validation. Le conseil d'administration travaillera comme d'habitude. Le marché se termine le 5 octobre et nous avons encore des choses à faire. Nous voulons former une équipe compétitive. Personne ne veut démissionner pour l'instant. Le club ne s'arrête pas et nous avons beaucoup de travail à faire. Nous voulons continuer à travailler et nous attendrons le processus », a expliqué Josep Maria Bartomeu à TV3 dans des propos rapportés par SPORT. Ainsi, s’il ne compte pas démissionner et veut aller au bout du travail nécéssaire dans cette fenêtre estivale des transferts, le président du FC Barcelone semble désormais pleinement conscient de l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête, même si le processus est encore long avant de le voir quitter ses fonctions. Affaire à suivre…

Articles liés