Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG/OM - Polémique : Neymar, racisme... Alvaro Gonzalez va faire une énorme annonce !

Accusé d'avoir tenu des propos racistes à l'encontre de Neymar, Alvaro Gonzalez s'apprêterait à sortir du silence afin de démentir et révéler ce qu'il a vraiment dit à la star du PSG.

L'étau se resserre pour Alvaro Gonzalez. Accusé par Neymar d'avoir tenu des propos racistes à son encontre, le défenseur espagnol s'est défendu d'être raciste et l'OM a défendu son joueur. Toutefois, plusieurs spécialistes en lecture labiale accréditent la version du joueur du PSG et confirment que le Marseillais a bien dit « mono », à savoir « singe » en espagnol. Et pourtant, ces derniers jours, l'oncle d'Alvaro Gonzalez prétendait le contraire chargeant au passage Neymar : « Il lui a aussi dit "suc* moi", parce que Neymar l'a constamment insulté durant le match. Il lui a dit qu'il gagnait 4 euros alors que lui gagnait 10 millions par an. Si tu regardes de ce point de vue-là, ce sont eux les racistes. Le meilleur ami d'Alvaro quand il était à l'Espanyol était Caicedo, qui est un joueur de couleur. Neymar tente maintenant de minimiser la chose, mais le mal est fait. C'est un peu hypocrite. »

Alvaro Gonzalez va contre-attaquer

D'ailleurs toujours d'après l'oncle du joueur de l'OM, Alvaro Gonzalez aurait en réalité insulté Neymar de « bobo » (imbécile) et non pas « mono » (singe). Une version qui a donc été démentie par les experts en lecture labiale, mais également par le défenseur espagnol lui même. En effet, d'après Javier Gómez, journaliste de la Cadena COPE, Alvaro Gonzalez serait très agacé par la situation et alors qu'il n'a jamais formellement démenti ses propos, il s'apprêterait à faire une interview afin de livrer sa vérité au sujet de cette affaire. Au micro du programme Partizado de COPE, le journaliste espagnol ajoute qu'à l'occasion de ce futur entretien, le défenseur de l'OM révèlera ce qu'il a dit à Neymar. Et d'après lui, il aurait insulté le Brésilien de « mongolo de mierda », soit « mongole de merde » en français, et n'aurait donc pas utilisé le mot « mono », ce qui lui est reproché. En attendant, la LFP a placé cette affaire en instruction et rendra son verdict très attendu dans les prochaines jours.

Articles liés