Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG/OM - Polémique : Neymar, Alvaro... Le verdict suscite certaines indignations !

Présent en conférence de presse, Patrick Vieira n’a pas caché sa colère après le verdict de la Commission de discipline de la LFP qui a décidé de n'affliger aucune sanction à Neymar et Alvaro Gonzalez. 

Cela faisait longtemps qu’un Classico n’avait pas autant fait parler. Organisé le 13 septembre dernier, la rencontre opposant le PSG à l’OM continue de faire réagir. Et pour cause, ce match entre les deux rivaux historiques a été marqué par la polémique entourant Neymar et Alvaro Gonzalez. Le Brésilien n’avait pas caché sa colère à l'issue de ce rendez-vous puisqu’il avait accusé le défenseur d’avoir tenu des propos racistes. Mais l'affaire ne s'est pas arrêtée là puisque l’attaquant du PSG aurait également prononcé des propos homophobes, mais aussi des insultes à caractère racistes à l'encontre d'Hiroki Sakai. Ce mercredi, la Commission de discipline de la LFP se réunissait afin de statuer sur cette affaire Neymar/Alvaro Gonzalez. Estimant ne pas avoir suffisamment de preuves pour trancher, elle a décidé de ne sanctionner aucun joueur, alors qu’ils risquaient pourtant jusqu’à dix matchs de suspension. Un dénouement qui semble satisfaire les deux équipes. « L’Olympique de Marseille se satisfait de la décision rendue ce soir par la commission de discipline s’agissant d’Alvaro Gonzalez. Alvaro n’est pas raciste, toute accusation portée à son encontre sur ce sujet est injuste et infondée » a indiqué l’OM par le biais d’un communiqué. De son côté, Thomas Tuchel était ravi de compter sur Neymar pour les prochaines échéances : « J'étais très heureux, On cumule déjà 14 matchs de suspension sur ce match conte Marseille. On a eu peur de devoir joueur sans Neymar pendant quelques semaines. Je me sens très heureux » a déclaré l’entraîneur du PSG en conférence de presse.

Vieira ne mâche pas ses mots et s'en prend à Le Graët

Mais la décision de la Commission de discipline de la LFP n'est pas passée auprès de Patrick Vieira. Engagé sur les questions de racisme dans le football, l’entraîneur de l’OGC Nice n'a pas caché sa colère, mais aussi son incompréhension : « Ce qui me dérange un peu dans toute cette histoire, c'est qu’on parle de racisme et de propos qu'on ne peut pas accepter. Qu'il n'y ait pas de sanction par rapport à ça me dérange un peu. D’un côté ou de l’autre, il doit y avoir des sanctions, on parle de racisme. Ce sont des choses inacceptables. »  Présent en conférence de presse, Vieira n’a pas hésité également à adresser un tacle au président de la FFF Noël Le Graët qui indiquait récemment qu’il n’y avait pas de racisme dans le football : « Quand on voit les propos qui ont été tenus par le président de la Fédération, je ne suis pas surpris qu'il n'y ait pas de sanctions, comme ça on n'embête personne, tout le monde est satisfait et la vie continue. Que ce soit d’un côté ou de l’autre, des propos ont été tenus ou non. On doit aller chercher la vérité quoi qu’il arrive pour avoir des sanctions. » Malgré ce coup de gueule, la Commission de discipline de la LFP ne devrait pas revenir sur sa décision dans cette affaire Neymar/Alvaro Gonzalez . Présent, lui aussi, en conférence de presse ce jeudi, son ancien partenaire en équipe de France Didier Deschamps résumait la situation : « La décision est prise, il faut la respecter. C'est une commission avec des gens indépendants. C'est acté, il n'y a plus à en discuter. C'est décider, il faut l'accepter ».

Articles liés