Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Malaise : Le clan Thiago Silva en rajoute une couche sur son départ au Brésil !

Alors que ses récents propos ont fait polémiques, Isabel Silva est revenue sur les raisons qui avaient poussé la famille du défenseur parisien à quitter la France pour le Brésil.

Afin de limiter la propagation du coronavirus, les Français sont confinés chez eux sur demande du gouvernement. Les footballeurs n'échappent pas à cette règle, mais certains d'entre eux ont décidé de retourner dans leur pays d'origine, à l'image de Neymar ou Thiago Silva. Afin de justifier cette décision, Isabel Silva avait pris la parole dans la foulée sur Instagram, mais ses propos se sont finalement retournés contre elle et son mari. « La France étant le deuxième pays européen le plus touché par l'épidémie (En réalité le quatrième derrière l'Italie, l'Espagne et l'Allemagne, NDLR), la situation est à présent difficile et nous souhaitons nous protéger dans les meilleurs conditions. Dans Paris, les supermarchés se vident rapidement et chaque sortie est un risque de contamination pour moi et ma famille », avait-elle notamment déclaré. Interrogée par Europe 1, la femme du joueur du PSG est revenue sur ses propos.

« Tout nous manque à Paris, c'est difficile pour nous de rester loin »

« C'était une décision très difficile à prendre, mais on a décidé ensemble. Thiago, mes enfants et moi. Puisque toute la famille est brésilienne, on a décidé de rentrer car ça nous permet de savoir que nous sommes plus proches d'eux. C'est réconfortant pour nous et c'est pour ça qu'on a décidé cela. (...) Le club était informé de toutes les décisions que nous avons prises. Ils ont donné leur aval. On n'a pris aucune décision sans en parler au club. Thiago est très professionnel et il est respectueux. Jamais on n’aurait pris une décision sans leur en avoir parlé », explique Isabel Silva sur Europe 1. La femme du capitaine parisien est également revenue sur ses paroles maladroites concernant le manque de nourriture en France : « Oui, les gens n'ont pas bien compris ce que j'ai dit. Le moment où j'étais au supermarché, je n'ai pas trouvé de nourriture et la personne travaillant là-bas m'a dit qu'il n'y avait plus rien ce jour-là. Moi je ne trouvais rien, mais je sais que les jours suivants, lorsque la population a bien digéré les propos du président concernant la situation, ça s'est un peu arrangé. Si on a peur de la situation ? Non pas du tout. La situation est la même pour tout le monde, même au Brésil. Ce n'est pas encore la même gravité, mais ça va arriver et on se prépare. Mais la décision est uniquement liée à la famille. On voulait rester ensemble dans ce moment délicat et difficile. Mais on n'a jamais eu peur car on avait confiance au gouvernement, nous pensons que ce sont les personnes qui sont le plus capables de nous aider dans cette situation. Un message à faire passer aux supporters du PSG ? Bien sûr qu'ils nous manquent, c'est très difficile pour nous. Être loin d'eux et de nos compatriotes, mais c'est un moment très délicat pour nous aussi. Ça fait 8 ans que nous sommes là, nous sommes Français et on pense vraiment rester le temps qu'on peut. Paris nous manque. La vie qu'on a, les enfants ont leurs amis là-bas, nous avons une routine. Tout nous manque à Paris, c'est difficile pour nous de rester loin, mais on attend que ça passe. »

Articles liés