Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG : Al-Khelaifi impliqué dans un projet à 7 milliards d’euros pour contrer la Super Ligue !

Alors que la guerre est déclarée entre l’UEFA et les douze membres fondateurs de la Super Ligue, l’instance européenne prépare sa riposte et travaillerait sur un projet colossal, dans lequel est notamment impliqué le Paris Saint-Germain. 

L’annonce de la création de la Super Ligue européenne a fait l’effet d’une bombe dans la planète football. Le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético de Madrid, Manchester United, Arsenal, Chelsea, Liverpool, Manchester City, Tottenham, la Juventus, l’AC Milan et l’Inter Milan ont en effet décidé de s’associer pour fonder une compétition fermée, en concurrence frontale avec la Ligue des champions organisée par l’UEFA. Florentino Pérez, président du Real Madrid, a pris la tête de cette Super Ligue et fait partie des principaux instigateurs de ce projet très contesté, au côté d’Andrea Agnelli, président de la Juve, et Joel Glazer, l’un des propriétaires de Manchester United. Trois hommes qui se retrouvent aujourd’hui particulièrement au coeur des critiques, et les acteurs du football n’ont pas hésité à monter au créneau pour protester contre cette Super Ligue. Aleksander Čeferin, président de l’UEFA, a notamment tenu des mots très durs contre les membres fondateurs et a tenu à saluer les clubs restés fidèles à l’instance européenne, à l’instar du PSG et du Bayern Munich : « Nasser Al-Khelaïfi, vous avez montré que vous êtes un grand homme au service du football. » En coulisses, l’UEFA prépare déjà sa réponse à ce projet, et une riposte XXL serait en préparation. 

Avec le PSG et le Bayern, l’UEFA prépare une contre-attaque à 7 milliards d’euros

D’après les informations de l’agence de presse américaine Bloomberg, l’UEFA a entamé des discussions avec le gestionnaire d’actifs londonien Centricus Asset Management pour réorganiser sa Ligue des champions et mettre un terme aux projets de la Super Ligue, nécessitant un plan de financement avoisinant les 7 milliards d’euros. Une information confirmée par RMC ce mardi, expliquant que le budget de départ de cette nouvelle Ligue des champions serait compris entre 4,5 et 7 milliards d’euros. Une restructuration permettant au tournoi-phare de l’UEFA d’être plus fort et aux clubs de percevoir des revenus supplémentaires. Un projet préparé par l’instance dirigée par Aleksander Čeferin avec les équipes refusant de prendre part à la Super Ligue, à commencer par le PSG et le Bayern Munich, et celles qui pourraient finalement abandonner la compétition fermée mise en place par Florentino Pérez et les autres instigateurs. Comme l'a révélé le Times en milieu de journée, au moins un des six grands clubs anglais impliqué envisagerait de se retirer de la Super Ligue après le déferlement de critiques qui a suivi l'officialisation du projet, une information confirmée par le Guardian, donnant même l’identité potentielle du ou des clubs concernés : Chelsea et Manchester City. Selon Bloomberg, les négociations sont en cours et il n'y a encore aucune certitude sur le fait que l'UEFA et Centricus, basée à Londres, parviennent à un accord, mais cette révélation indique clairement qu’Aleksander Čeferin n’a pas l’intention de se laisser faire. 

Al-Khelaïfi et Rummenigge ne vacillent pas 

L’UEFA pourrait compter sur de précieux soutiens dans ce combat, puisque les annonces se multiplient pour protester contre le lancement de la Super Ligue. Ce mardi, Nasser Al-Khelaïfi a officiellement pris la parole pour afficher la position très claire du PSG. « Le Paris Saint-Germain a la ferme conviction que le football est un sport pour tous. J'ai été constant sur ce point depuis le tout début. Il faut rappeler qu'en tant que club de football, nous sommes une famille et une communauté, dont le cœur est constitué de nos supporters. Nous devons nous en souvenir. Il y a un besoin manifeste de faire évoluer le modèle de compétition existant de l'UEFA, et la proposition présentée hier par l’UEFA, qui conclut 24 mois de consultation approfondie de tout le paysage du football européen, va dans ce sens. Nous pensons que toute proposition sans le soutien de l'UEFA - une organisation qui s'efforce de faire progresser les intérêts du football européen depuis près de 70 ans - ne résout pas les problèmes auxquels la communauté du football est actuellement confrontée, mais est au contraire motivée par des intérêts personnels. Le Paris Saint-Germain continuera de travailler avec l'UEFA, l'Association européenne des clubs et toutes les parties prenantes du football européen en se fondant sur les principes de bonne foi, de dignité et de respect de chacun », a confié le président du Paris Saint-Germain. Même son de cloche du côté du Bayern Munich, qui n’a pas l’intention de céder aux sirènes du projet très lucratif porté par le Real Madrid, la Juventus et consorts. « Au nom du conseil d'administration, je peux déclarer expressément que le Bayern ne participera pas à la Super League. Le Bayern Munich est solidaire de la Bundesliga. C'était et c'est toujours un grand plaisir pour nous de pouvoir jouer la Ligue des champions en tant que représentant de l'Allemagne. Nous nous souvenons tous avec émotion de notre victoire en Ligue des champions à Lisbonne en 2020, on n'oublie pas un moment aussi heureux. Pour le Bayern Munich, la Ligue des champions est la meilleure compétition de clubs au monde », a indiqué le président du conseil d'administration Karl-Heinz Rummenigge ce mardi. 

Articles liés