Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Polémique : Direction, médias… Les joueurs de l’OM sont en colère !

Ce samedi, la situation a totalement dérapé à l’OM. En colère, les supporters phocéens sont rentrés dans La Commanderie et ont fait de gros dégâts. Alors que cela a dégénéré, les joueurs d’André Villas-Boas seraient passablement remontés face à cette situation. 

Depuis plusieurs semaines désormais, la crise couve du côté de l’OM. Alors que les résultats et la manière ne sont clairement pas au rendez-vous, cela a le don de passablement agacer les supporters du club phocéen. Sur les réseaux sociaux, la colère ne faisait que monter notamment vis-à-vis de la direction, Frank McCourt et Jacques-Henri Eyraud en première ligne, ainsi que de certains joueurs à l’instar de Dimitri Payet et Florian Thauvin. Le climat était donc pesant sur la Canebière et c’est ce samedi que tout a éclaté. Alors que les supporters de l’OM avait organisé une manifestation pour exprimer leur colère, cela a totalement dégénéré aux abords de La Commanderie, le centre d’entraînement marseillais. En effet, des feux et des fumigènes ont été allumés, du matériel urbain a été dégradé, de même que certaines installations de l’OM. En effet, des supporters ont réussi à entrer dans La Commanderie et ont fait de gros dégâts. Des affrontement qui ont totalement dégénéré puisqu’Alvaro Gonzalez, défenseur central, a notamment été touché par un projectile. 

Le vestiaire de l’OM remonté ! 

Dans ce contexte, la rencontre entre l’OM et Rennes prévue ce samedi soir a été remise à plus tard. Choqués par la situation, les joueurs d’André Villas-Boas n’avaient pas vraiment l’esprit à jouer. D’ailleurs, la colère était plutôt présente chez certains d’entre eux. Une colère tout d’abord dirigée vers la direction du club phocéen. Selon les informations de L’Equipe, il serait reproché à la direction de l’OM, les mesures de sécurité insuffisantes. « Alvaro et ses coéquipiers ont peur, ils sont préoccupés par la situation. Ils ont demandé à rencontrer le président rapidement pour avoir des garanties quant à la leur sécurité », a d’ailleurs précisé un proche d’Alvaro Gonzalez. De même, comme le poursuit le quotidien sportif, le vestiaire marseillais en voudrait également à certains médias. Selon eux, la presse serait également responsable de cet « OM bashing », notamment avec l’affaire Thauvin-Payet puisque leur altercation a été étalée dans la presse ces derniers jours. D’ailleurs, interrogé par le Canal Football Club ce samedi soir, Jacques-Henri Eyraud a lui aussi visé certains médias, lâchant : « On va essayer d’établir les responsabilités, toutes les responsabilités. Cela fait quelques mois que ceux qui incitent à la violence et à la haine jouent ce petit jeu malin et vicieux, qui font qu’on arrive aujourd’hui à cette situation. Il y a des responsabilités qui vont au-delà de ceux qui étaient à la Commanderie ». 

Articles liés