Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Malaise : Payet, Benedetto… Villas-Boas aborde les sujets sensibles !

Alors que Dimitri Payet et Dario Benedetto traversent actuellement une grosse période de doute avec l’OM, André Villas-Boas refuse de dramatiser et assure coûte que coûte la défense de ses deux éléments du secteur offensif.

Dans un trio d’attaque composé de Dimitri Payet, Dario Benedetto et Florian Thauvin, seul le dernier paraît en jambes actuellement à l’OM. Les deux autres sont bien loin de leur rendement offensif de la saison passée sous les ordres d’André Villas-Boas, et les résultats du club phocéen s’en fait logiquement ressenti. En effet, l’OM n’a pas pesé bien lourd mercredi soir pour son grand retour en Ligue des Champions face à l’Olympiakos (défaite 1-0), et Payet et Benedetto n’ont pas été à la hauteur de l’événement. Malgré tout, Villas-Boas refuse d’accabler les deux attaquants de l’OM, bien au contraire.

« C’est toujours comme ça ici… »

Interrogé en conférence de presse ce vendredi, le technicien portugais a d’ailleurs répondu aux critiques sur l’état de forme de Dimitri Payet, qui se trouve en surpoids selon certains observateurs : « C'est toujours comme ça ici, c'est tout ou rien. Quand ça ne va pas bien, tout est un désastre. L'an dernier, c'était un génie du football. Moi je suis là pour protéger mes joueurs, que ce soit Payet et Benedetto. On sait ce qu'on veut de lui, on est ici pour l'aider. Il est au même poids que l'an dernier », lâche André Villas-Boas, niant donc toute prise de poids de la part de Payet. Et l’entraîneur de l’OM semble d’ailleurs agacé par la tournure que prennent les critiques envers l’international français… Mais il ne s’est pas contenté d’évoquer le cas de Dimitri Payet.

AVB au soutien de Benedetto

André Villas-Boas a en effet réagi à la grosse période de disette de Dario Benedetto, son buteur argentin, qui n’a toujours pas trouvé le chemin des filets cette saison. Et là-encore, l’entraîneur de l’OM a assuré la défense de son joueur : « Il m'a dit coach, je n'en peux peux je suis à sec, je dois marquer. Je suis avec lui », explique le technicien portugais, qui s’interroge d’ailleurs sur le traitement un peu particulier réservé à Benedetto sur son inefficacité : « A Lille Jonathan David a coûté trois fois plus cher et n'a pas marqué non plus à Lille, mais là personne ne dit rien ». Voilà qui est dit.

Articles liés