Accès direct au contenu

  1. 5h00 Mercato - PSG : Le Qatar était prêt à fairende grosses folies pour Zidane
  2. 4h00 Mercato - PSG : Neymar, Messi, Mbappé… Galtier est déjà préparé pour les stars
  3. 3h00 Mercato - PSG : Ancelotti, tactique… Le vestiaire est prévenu pour Galtier
  4. 2h00 Transferts - OM : Record en vue pour le mercato du projet McCourt ?
  5. 1h00 Transferts - PSG : Campos prépare un grand changement sur le mercato
Foot - OM

OM - Malaise : Pau Lopez prévient Sampaoli sur la concurrence avec Mandanda !

Voulant apporter de la concurrence à Steve Mandanda, l'OM s'est attaché les services de Pau Lopez l'été dernier. L'Espagnol, qui semble s'être imposé dans le onze de départ, s'est prononcé sur sa relation avec l'emblématique portier marseillais.

L’été dernier, Jorge Sampaoli souhaitait apporter de la concurrence à Steve Mandanda. De ce fait, l’OM s’est attaché les services de Pau Lopez en prêt avec option d’achat en provenance de l’AS Roma. Et depuis le début de saison, c’est bien l’Espagnol qui semble s’imposer dans l’esprit du technicien marseillais, lui qui a déjà disputé 13 rencontres toutes compétitions confondues contre seulement 4 pour le champion du monde 2018. Cependant, la concurrence entre les deux portiers serait très saine. Pau Lopez a d’ailleurs mis en garde Jorge Sampaoli.

« Si on doit se fâcher avec quelqu’un car on ne joue pas, c’est avec l’entraîneur et non avec son coéquipier »

Dans un entretien pour RMC Sport, le gardien de l’OM a affirmé qu’il fallait avant tout s’en prendre à l’entraîneur en cas de mécontentement sur le temps de jeu : « Je ne crois pas qu’il y ait vraiment la nécessité de clarifier les choses. C’est assez simple. On est tous les deux, on donne le maximum, et c’est Sampaoli qui décide. C’est un sentiment ou un concept bizarre de penser qu’il faudrait être en conflit avec l’autre gardien si tu ne joues pas. Cette concurrence est vraiment saine. A la limite, si on doit se fâcher avec quelqu’un car on ne joue pas, c’est avec l’entraîneur et non avec son coéquipier. Ce serait un peu égoïste, au final, de raisonner ainsi et de se dire que si un coéquipier prend ta place, il devient un ennemi ou un rival. Bon, l’idée n’est pas non plus de se fâcher avec l’entraîneur… Mais avec Steve, on s’aide, on parle, on se respecte. La relation est bonne, on est ensemble. »

Articles liés