Foot - OM
OM : Les 5 clashs légendaires de Dimitri Payet

Alors qu’il vit actuellement une période difficile à l’OM avec un statut de remplaçant de luxe plutôt inattendu, Dimitri Payet ne semble pas en excellents termes aves son nouvel entraîneur, Igor Tudor. L’occasion de revenir sur les clashs les plus marquants de la carrière du numéro 10 marseillais.

Payet au bras de fer pour… le PSG

Durant l’exercice 2010-2011, alors que Dimitri Payet entame sa quatrième saison à l’ASSE du haut de ses 24 ans, il connaît six premiers mois très convaincants, ce qui lui permet même d’être convoqué pour la première fois en équipe de France grâce à Laurent Blanc. Et en plein milieu de cette saison, à l’occasion du mercato hivernal, le PSG met le paquet pour tenter de recruter Payet afin d’assurer la succession de Stéphane Sessègnon, en instance ce départ : «  On avait eu des discussions dès le mois de janvier, mais elles se sont avérées longues : on avait rencontré son frère, son agent, on avait eu Dimitri plusieurs fois au téléphone pour connaître son intérêt pour le PSG... », confiait récemment Alain Roche à So Foot. Finalement, en dépit du bras de fer entamé par Dimitri Payet avec la direction de l’ASSE et les menaces de mort qu’il reçoit de la part de certains supporters, son transfert au PSG ne s’est jamais concrétisé. Et il a fini par quitter le club six mois plus tard, pour signer au LOSC.

« On s’est fait ni**er !! »

Le 15 mars 2015, l’OM reçoit l’OL pour un Olympico particulièrement bouillant au stade Vélodrome. À la 83e minute de jeu de ce choc haletant et indécis, Lucas Ocampos finit par trouver l’ouverture après un centre au deuxième poteau et commence à fêter son but… qui sera finalement annulé par l’arbitre. Les ralentis de télévision montreront pourtant que le ballon de l’attaquant argentin de l’OM avait bel et bien franchi la ligne de but, et cette erreur provoquera l’incroyable colère de Dimitri Payet : « On s'est fait niquer! Enculés !! », a hurlé le numéro 10 phocéen en regagnant son vestiaire après la fin du match, s’en prenant donc frontalement aux arbitres.

Payet-Thauvin, clashs à répétition

Malgré leur nombreuses saisons en commun à l’OM, Florian Thauvin et Dimitri Payet n’ont jamais vraiment réussi à s’entendre. Il est arrivé à plusieurs reprises de les voir s’invectiver en plein match, et lors de la saison 2020-2021, L’EQUIPE avait même révélé que Payet reprochait à son partenaire d’être trop individualiste et de plus penser à sa fin de contrat qu’à la situation de l’OM. Ce qui avait crée une énième brouille en interne entre les deux.

Accrochage sur Twitter avec Bosetti

Tout a commencé en septembre 2020 avec un entretien d’Alexy Bosetti à Eurosport, dans lequel l’ancien attaquant de l’OGC Nice taclait Dimitri Payet qui n’avait pas hésité à chambrer Neymar : « Neymar a tout gagné, et Payet rien du tout. C'est comme si moi, je chambrais Payet, on est sur deux catégories de joueurs différentes. Demain s'il le veut, Neymar achète Payet et le met dans son jardin ». La réponse du numéro 10 de l’OM, faite via Twitter, était intervenue dans la foulée : « Et ensuite je t’achèterais toi @AlexyBosetti pour te mettre devant chez moi parce que malheureusement tu n’as pas le niveau pour être dans mon jardin ». Bosetti a alors rétorqué en postant des clichés d'une victoire de l’OGC Nice au stade Vélodrome, match pendant lequel il avait ouvert le score : « Tu parles de mon jardin ? ». Et là-encore, Dimitri Payet a piqué son confrère avec une photo du stade du Puy (National 2), où Bosetti évoluait cette saison-là : « Ouais mais attendant c’est ça ton jardin actuellement ». Un clash virtuel qui s’était finalement terminé par une ultime pique lancée par l’ex-attaquant niçois, ressortant à Dimitri Payet son envie de rejoindre le PSG en 2011.

Tudor, ça coince…

Depuis sa nomination sur le banc de l’OM en lieu et place de Jorge Sampaoli cet été, Igor Tudor a déjà eu des altercations avec plusieurs éléments tels que Jordan Amavi, Gerson ou encore Mattéo Guendouzi. Une situation difficile à supporter pour Payet qui, en bon capitaine, avait organisé une réunion au sommet avec son président Pablo Longoria afin de l’alerter sur les méthodes du nouvel entraîneur de l’OM. Et le voilà désormais remplaçant…

Articles liés