Accès direct au contenu

Foot - OM

OL/OM - Polémique : Aulas répond à la sortie de Labrune sur les incidents à Lyon !

Président de la LFP, Vincent Labrune a tapé du poing sur la table ces dernières concernant les nouveaux débordements dans les stades de Ligue 1 depuis le début de la saison, cette fois-ci à Lyon pour OL-OM. Jean-Michel Aulas dit adopter la même position que le président Labrune. 

Dimanche soir, à l’occasion des premières minutes d’un Olympico qui s’annonçait explosif du point de vue du spectacle, Dimitri Payet était victime d’un lancer de bouteille d’eau de la part d’un supporter de l’OL. Ce qui a engendré l’interruption du match avant l’arrêt total de la rencontre après un long moment d’indécision des différentes instances et parties. Président de la LFP, Vincent Labrune a partagé son ras-le-bol au niveau des débordements en question qui se multiplient en ce début de saison dans les stades de Ligue 1. « Je pense qu'il est temps de renverser la table sur les questions de sécurité, ni plus ni moins. Nous voyons bien que le système d'organisation « tripartite » (clubs/ État/ LFP) qui prévaut actuellement ne fonctionne pas de manière optimale ». Président de l’OL, Jean-Michel Aulas a assuré être du même côté que Vincent Labrune à propos des changements nécessaires sur le sujet, après pourtant avoir regretté la non-reprise du match dimanche soir à chaud au micro de Prime Video Sport. 

Le président de l’OL est «solidaire de Vincent Labrune»

« Je suis complètement solidaire de Vincent sur ce sujet. Je serai mardi dans le bureau du ministre de l'Intérieur. Si on doit renverser la table, cela doit être fait par tout le monde par équité et jurisprudence. Je suis d'accord sur le fait que cela ne doit plus se renouveler. Mais entre les idées qui peuvent mûrir un soir de catastrophe et la réalité quotidienne, il y a un grand pas et je ne pense pas que cela soit l'intérêt de la LFP et du football d'arrêter tous les matches. Commençons par appliquer les sanctions prévues. S'il y avait eu des antécédents à Lyon sur ce type de risque, nous l'aurions su et nous aurions été sanctionnés. Ce n'est pas le cas, c'est la première fois ». a confié Jean-Michel Aulas aux micros de plusieurs médias dont l’AFP et dans des propos rapportés par RMC Sport. 

Articles liés