Accès direct au contenu

Foot - OM

OM/OL - Polémique : Payet, Labrune... La sortie fracassante de Ménès sur les incidents !

Alors que Dimitri Payet a été frappé de plein fouet par un projectile, le choc entre l'OL et l'OM a été interrompu après seulement quelques minutes de jeu. Sachant que la décision d'arrêter totalement le match a pris plus d'une heure et demie, Pierre Ménès a fait part de son immense colère. 

Le choc entre l'OL et l'OM de ce dimanche soir a viré au cauchemar. Après seulement quelques minutes de jeu, Dimitri Payet a été une nouvelle fois victime de jets de projectile. En effet, le capitaine de l'OM a été touché au visage par une bouteille lancée depuis les tribunes du Groupama Stadium. Une évènement qui a poussé Ruddy Buquet, l'arbitre de la rencontre, à renvoyer tous les joueurs au vestiaire. Et après plus d'une heure et demie d'arrêt, l'Olympico entre l'OL et l'OM a finalement été interrompu définitivement, et ce, malgré une première décision de reprendre le match quelques minutes plus tôt. Une fois que le verdict a été annoncé, Pablo Longoria n'a pas manqué de réagir, y allant de son coup de gueule. « La position du club est que c'était que ce soit l'arbitre qui prenne la décision. Sa décision sportive était de faire arrêter le match. On a demandé de constater l'état psychologique de nos joueurs. C'est une soirée noire de football, on ne peut pas accepter », a regretté le président de l'OM au micro de Prime Video

«Je ne vois pas comment l’OL ne peut pas avoir match perdu et l’OM match gagné»

Après Pablo Longoria, Pierre Ménès a également poussé un coup de gueule sur les incidents de ce dimanche soir pendant OL-OM. « Comme tous les gens qui aiment le foot dans ce pays, je me faisais une fête de regarder cet OL-OM. Le match a duré moins de quatre minutes, jusqu’à ce qu’un c*****d – et je suis poli – balance une bouteille d’eau sur la tempe de Dimitri Payet et que le match soit arrêté, d’abord provisoirement puis définitivement – mais ça, on ne l’a su que deux heures plus tard alors que cela semblait évident dès le départ que c’était la seule décision à prendre. Il est absolument intolérable qu’un joueur, un dirigeant, un entraîneur ou un arbitre soit touché par un projectile et qu’on envisage une seule seconde que le match reprenne. (...) Alors OK, ce jet de bouteille est l’oeuvre d’un homme isolé. Mais c’est toute une tribune qui a ensuite insulté Payet, alors qu’il gisait au sol. Insupportable. (...) C’est un échec retentissant pour le foot français. Et c’est surtout le 6e incident grave répertorié depuis le début de la saison. C’est celui de trop. Il va falloir que la LFP, dont on attend toujours d’entendre le son de la voix de son président Vincent Labrune, tape vite et fort. Très fort. Je ne vois pas comment l’OL ne peut pas avoir match perdu et l’OM match gagné. Je ne vois pas comment. Cette fois, il faut que les sanctions soient exemplaires », a pesté Pierre Ménès dans Pierrot Le Foot

Articles liés