Foot - LOSC
EXCLU - LOSC : Olivier Létang est bien sur la sellette…

Champion de France en titre, le LOSC a vécu une saison compliquée avec une triste 10e place. Et dans un été qui pourrait être mouvementé, il n’y a pas que l’entraîneur actuel, Jocelyn Gourvennec, qui pourrait être menacé. Selon nos informations, la situation du président, Olivier Létang, est à surveiller de près…

Au sortir d’une saison 2020-2021 exceptionnelle en tout point, le LOSC a pris un virage inattendu pour un champion de France. Le départ de l’entraîneur, Christophe Galtier, a totalement modifié le projet des Dogues. Et c’est dans la peau d’une équipe remodelée, avec un nouveau coach, que le LOSC a entrepris un nouveau virage. Au terme d’un exercice décevant, ponctué d’une triste 10e place, Lille cherche des solutions. Et du mouvement pourrait se faire sentir à l’intersaison.

Létang est menacé

Depuis plusieurs mois, les critiques s’abattent principalement sur l’entraîneur, Jocelyn Gourvennec. Ses détracteurs lui reprochent de ne pas être à la hauteur du projet lillois, celui d’évoluer en Ligue des Champions et d’être dans la course au titre. Mais selon nos informations, il n’est pas le seul à être menacé par les nouveaux propriétaires du club nordiste… Nos sources indiquent qu’Olivier Létang, le président, est dans une situation fragile. Ses choix et sa méthode se retrouvent de plus en plus contestés. Il y a quelques heures, Tuttomercatoweb a indiqué qu’il pourrait être débarqué cet été. Le 10 Sport est en mesure de confirme qu’il se trouve en effet dans une situation critique. Et que les actionnaires du club sont en pleine réflexion pour trouver la meilleure solution en vue de la prochaine saison.

Des comportements qui posent souci

Ces derniers mois, le LOSC a connu de vif moment de tension. Olivier Létang comme Sylvain Armand (responsable du recrutement) ont été sanctionnés pour des comportements inappropriés. Lors des rencontres contre Metz, Nice ou encore Troyes, les deux hommes ont été dans le viseur de la commission de discipline. Une image qui pose souci aux décideurs, en plus du manque de résultat. Les représentants de Merlyn Partners, le fond d’investissement luxembourgeois qui a repris le club à la fin de l’année 2020, devraient prochainement prendre une décision. Elle concerne le maintien ou le départ des dirigeants en poste.