Coup de tonnerre, un gros mensonge est dénoncé sur Benzema
Guillaume de Saint Sauveur

Grand absent de la Coupe du Monde au Qatar avec l’équipe de France puisque son état physique ne permettait vraisemblablement pas de pouvoir l’aligner en début de compétition, Karim Benzema a donc quitté les Bleus quelques jours avant le début de la compétition. Et malgré toutes les révélations au sujet d’un supposé malaise avec ses coéquipiers, Olivier Giroud nie en bloc et dénonce une fake news autour de Benzema.

Ça balance sur le forfait de Karim Benzema à la Coupe du Monde au Qatar ! Ces derniers jours, sur RMC Sport, Daniel Riolo évoquait un malaise entre le buteur du Real Madrid et certains cadres du vestiaire de l’équipe de France : « Benzema représentait un problème. D’abord parce que Didier Deschamps savait que Pogba ne l’aime pas. Pogba et Benzema, ça ne colle pas. Et Griezmann également. Il n’est pas fou de Benzema, mais le gros problème était avec Pogba », lâchait Riolo.

« C’est totalement faux »

Mais dans un entretien accordé au Canal Football Club dimanche, Olivier Giroud a nié en bloc ces spéculations au sujet de Karim Benzema et affirme avec force qu’il n’y avait aucun malaise chez les Bleus : « Ce qui se passe dans le groupe France lorsqu’on apprend le départ de Karim Benzema ? Ça a été un gros coup dur pour nous. Mais ça n’a pas altéré la confiance et la bonne humeur du groupe. Le groupe vivait très bien quand Karim était là et vivait tout aussi bien quand il est parti. J’ai entendu certaines choses sur le fait qu’il y en avaient qui étaient contents de le voir partir, c’est totalement faux », indique Giroud.

« Toujours les mêmes qui essayent de chercher des problèmes »

Le buteur de l’équipe de France, agacé par ces rumeurs, précise même avoir gardé le contact avec Benzema suite à son départ soudain du Qatar : « Je lui ai écrit un message dès qu’il est parti puisqu’on n’a pas pu lui dire au revoir. C’était sincère et spontané. Je lui ai dit qu’on était déçu de le voir partir, que j’étais déçu de le voir partir. Après dans le foot, des fois, les blessures profitent à certains. Ça m’a profité à moi, mais on ne m’a jamais vu déclarer quoi que ce soit ou dire que j’étais soulagé ou content de le voir partir. Ça c’est toujours les mêmes qui essayent de chercher des problèmes dans cette équipe, alors qu’il y en a pas ». Reste à démêler le vrai du faux dans tout ce feuilleton.

Articles liés