Tour de France
Tour de France : L’incroyable anecdote de Gaudu sur Pogaçar

Lors du Tour de France, Tadej Pogaçar a lâché des attaques terribles, qui n’ont laissé aucune chance à la concurrence. Seul Jonas Vingegaard a réussi à suivre le Slovène et de quelle manière. En revanche, pour les autres coureurs, cela a été très compliqué d’accrocher la roue de Pogaçar. David Gaudu en a d’ailleurs fait l’amère expérience et il vient de faire une amusante révélation à ce sujet. 

Le duel entre Tadej Pogaçar et la Jumbo Visma aura donc tourné en faveur de la formation néerlandaise lors du Tour de France. Armée comme jamais, l’équipe de Jonas Vingegaard, Wout Van Aert et Primoz Roglic a réussi à faire craquer le double vainqueur de la Grande Boucle, profitant notamment de sa défaillance dans le col du Granon. Maillot jaune sur les épaules, Pogaçar avait alors perdu énormément de temps sur Vingegaard. Un écart qu’il a tenté de réduire en multipliant les attaques. Et quelles attaques. Le maillot blanc du Tour France a placé des accélérations tranchantes à plusieurs reprises, sans pour autant distancer Jonas Vingegaard. Si le maillot était bien accroché dans la route de Tadej Pogaçar, cela n’était en revanche pas le cas de la concurrence. David Gaudu n’a notamment pas réussi à suivre. Bien que le Français de la Groupama-FDJ ait terminé 4ème du général, il était toutefois loin du podium. 

« Moi, je me suis fait enterrer. J’avais envie de le tuer Sagan »

A l’occasion d’un live sur Twitch, David Gaudu est d’ailleurs revenu sur son Tour de France. L’occasion pour lui de livrer une anecdote sur ces attaques tranchantes de Tadej Pogaçar. « A un moment, il y a 40 mecs devant. Sagan voit Pogacar et lui dit : « T’as pas les couilles d’y aller ». Il a dit le mauvais truc à la mauvaise personne ce con ! L’autre, deux secondes après, il nous a mis une attaque. Il est rentré tout seul. Derrière, tous les leaders y sont allés. Moi, je me suis fait enterrer. J’avais envie de le tuer Sagan, le trucider ! J’étais fou… En plus en lendemain de repos, j’étais mort ! », s’est notamment remémoré le coureur de la Groupama-FDJ. Tadej Pogaçar a ainsi mis à rude épreuve la concurrence, qui n’a pas réussi à suivre, excepté Jonas Vingegaard. Deux coureurs qui étaient d’ailleurs bien trop forts pour Gaudu et il le reconnait volontiers. 

« Le podium n’était pas jouable »

Il y avait donc Jonas Vingegaard et Tadej Pogaçar et les autres sur ce Tour de France. Une domination reconnue clairement par David Gaudu. « Le podium n’était pas jouable. Les trois devant moi étaient injouables. Ce sont des monstres. Vingegaard et Pogacar ne sont pas encore à ma portée en montagne. Pour l’instant, ils sont trop forts », a confié le Français. 

David Gaudu a donc terminé à la 4ème place de ce Tour de France, derrière Jonas Vingegaard, Tadej Pogaçar et donc Geraint Thomas. Il n’empêche que la performance du Français est très belle et il s’en félicite grandement : « Je préfère faire 4e du Tour de France que 3e sur la Vuelta ou le Giro. Un top 4 sur le Tour c’est tellement de retombées, c’est juste énorme ! ».

« Après sur une journée… »

Pour le moment, les deux premiers du Tour de France sont donc trop au-dessus pour David Gaudu. Il n’empêche que le coureur de 25 ans estime pouvoir les faire tomber… sur une journée où ça va mal pour eux. « Après sur une journée tu peux toujours… Par exemple Pogacar a eu sa fringale… S’il fait sa fringale plus tôt, dans le Galibier, tu imagines le temps qu’il perd ? Il prend 20 minutes à l’arrivée au Granon et perd le Tour », a expliqué Gaudu

Articles liés