Cyclisme - Tour de France
Tour de France : Marion Rousse se fait dézinguer

Légende du cyclisme féminin et du sport français, Jeannie Longo n'a pas hésité à adresser un tacle à Marion Rousse, nouvelle directrice du Tour de France féminin. Détentrice de dix titres de championne du monde, l'ancienne cycliste, âgée aujourd'hui de 63 ans, reproche à la responsable d'oublier trop facilement les pionnières de la discipline. 

Elle est l'une des pionnières de la discipline. Détentrice de 34 titres nationaux, de 10 titres de championne du monde et d'un titre olympique en 1996, Jeannie Longo est considéré comme l'une des légendes du sport français. Alors que le Tour de France féminin a été relancé sous la direction de Marion Rousse, l'ancienne cycliste, àgé de 63 ans, a été honorée sur les Champs-Elysées dimanche dernier, avant le départ de la première étape. Mais lors d'un entretien accordé au Parisien, Longo n'a pas hésité à tacler la nouvelle directrice du Tour de France Femmes avec Zwift, qui avait déclaré : « Quand j’étais petite fille, il m’était impossible de rêver un jour, participer au Tour de France, mais mesdemoiselles, ce rêve est enfin possible pour vous ».

« Ce n’est pas très respectueux pour celles qui l’ont déjà couru »

Lors de cet entretien, Jeannie Longo reproche à Marion Rousse d'oublier les pionnières de la discipline, qui avaient notamment disputé le Tour de France féminin entre 1984 et 1989. « Il faut bien le préciser car cela fait plusieurs semaines que j’entends dire que c’est le premier Tour de France féminin, et ce n’est pas très respectueux pour celles qui l’ont déjà couru, pour les vainqueurs comme Marianne Martin, maria Canins ou moi. On a marqué le cyclisme et on est un peu peinées » a confié l'ancienne cycliste, vainqueur du Tour de France féminin à trois reprises (1987, 1988, 1989). 

« A un moment, avant d’y aller, je me suis un peu énervée »

A tel point que Jeannie Longo a hésité à se rendre à Paris afin de recevoir le premier maillot jaune. Une manière pour Marion Rousse de saluer l'extraordinaire carrière de la coureuse cycliste. « A un moment, avant d’y aller, je me suis un peu énervée. Pourquoi aller aux Champs-Élysées ? Si c’est pour faire le pantin... J’étais énervée d’entendre parler des anciens pros qui disaient que, maintenant le cyclisme c’est autre chose. Nous aussi on a gravi le Granon, l’Izoard, tous les cols mythiques. Balayer tout ça, c’est comme si on ne reconnaissait pas Bernard Hinault ou Bernard Thévenet » a confié Longo. 

Marion Rousse doit gérer une première polémique 

Pour rappel, cette première édition du Tour de France Femmes avec Swift comprend huit étapes. L'ultime étape reliera Dure à la Super Planche des Belles Filles le 31 juillet prochain. Une montée traversée par les hommes il y a quelques jours. Mais depuis le début de la course, de nombreuses cyclistes chutent, en raison notamment de la nervosité. « Au fur et à mesure que les étapes vont se dérouler, moins il y aura de nervosité. Mais on a assisté à des chutes et malheureusement, ça ne fait jamais plaisir à voir » a déclaré Marion Rousse, tentant de désamorcer ce qui ressemble à une première polémique. 

Articles liés