Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Le constat sans détour de Peter Sagan après Paris-Roubaix !

Finalement cinquième de cette 117e édition de Paris-Roubaix, Peter Sagan admet que ses jambes ne répondaient plus sur la fin de course.

Considéré comme l’un des grands favoris de Paris-Roubaix ce dimanche, Peter Sagan aura assisté à la victoire de Philippe Gilbert. Le Slovaque a donc terminé la plus belle des Classiques à 42 secondes du Belge, vainqueur de l’Enfer du Nord pour la première fois de sa carrière, le tout à 36 ans. Le leader de la Bora-Hansgrohe n’aura pas réussi à pousser ses limites pour aller chercher le trophée, et dans des propos relayés par Cyclism Actu, Sagan admet que les derniers kilomètres de l’épreuve ne furent pas une partie de plaisir.

« Je n'avais plus les jambes pour répondre aux attaques »

« C'était un Paris-Roubaix très dur, avec le vent de face qui rendait les choses encore plus difficiles. Encore une fois, l'équipe a fait un super boulot, même s'il y a eu des chutes (notamment son lieutenant Daniel Oss, ndlr). On a suivi tous les coups jusqu'au Carrefour de l'Arbre mais dans les 15 derniers kilomètres je n'avais plus les jambes pour répondre aux attaques et sauver une place sur le podium », admet Peter Sagan.

Articles liés