Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Le constat de Romain Bardet après la deuxième étape de Paris-Nice !

Présent sur les routes de Paris-Nice, Romain Bardet explique que cette deuxième étape ne fut pas une partie de plaisir.

Dans des conditions difficiles ce lundi, les coureurs de Paris-Nice ont tenté de passer entre les gouttes lors de cette deuxième étape entre Les Bréviaires et Bellegarde, remportée par Dylan Groenewegen au sprint. Plusieurs bordures et incidents se sont créés, dont la chute de Warren Barguil, victime d’une double fracture de la deuxième cervicale. Dans des déclarations rapportées par Cyclism Actu, Romain Bardet, leader de l’AG2R-La Mondiale, admet que la journée fut difficile.

« On a survécu aujourd’hui »

« On a survécu aujourd’hui (ce lundi) et c’est là qu’on voit que c’est important d’être entouré par une grosse équipe. Sur une journée comme celle-là, on forme un très beau duo avec Tony. Quand j’ai vu qu’un garçon comme Jungels avait sauté dans la dernière bordure, je me suis dit que c’était encore très bien de me trouver là où j’étais. C’est un peu la loterie, ça peut se jouer sur un coup de patin donné deux mètres trop tôt. Mais vraiment, ça rend les choses plus faciles d’être avec des gars comme Stijn Vandenbergh et Oliver Naesen, qui font partie des tout meilleurs Flandriens. C’est à eux que je dois mon salut », admet Romain Bardet.

Articles liés