Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Les vérités de Froome sur son contrôle antidopage !

Christopher Froome tente de justifier son contrôle anormal lors du dernier Tour d'Espagne, en septembre 2017.

Suite à la décision de l’UCI de classer l’affaire autour de Christopher Froome sans suite, malgré une prise anormale de Salbutamol, produit contre l’asthme, pendant la Vuelta en septembre dernier, le Britannique peut prendre le départ du Tour de France samedi. Les huées ont accompagné le leader de la Sky lors de la présentation officielle de la formation anglaise, mais lors d’une chronique accordée au Monde ce vendredi, Froome assure sa propre défense face aux nombreuses critiques.

« Je souffre d’asthme depuis l’enfance »

« Des tests antidopage ont soulevé de légitimes questions, à commencer par moi. La décision de l’UCI et de l'AMA a enfin permis de regarder vers l’avenir et surtout de tirer un trait définitif sur cette affaire. Je dois reconnaître que ce sont des cas complexes, qui souvent vont être réduits à un titre ou à une phrase. C’est pourquoi j’ai ressenti le désir d’exposer simplement les faits comme ils se sont déroulés afin que vous puissiez forger votre propre opinion. Je souffre d’asthme depuis l’enfance et, comme des millions d’asthmatiques, j’utilise un inhalateur de Salbutamol afin d’en soulager les symptômes. Vers la fin du Tour d’Espagne, mon asthme s’est aggravé, ce qui m’a conduit à augmenter le nombre de bouffées, conformément à l’avis médical dans le but de traiter le problème. Je connais parfaitement les règles », écrit Christopher Froome.

Articles liés