Accès direct au contenu

Basket

Basket - NBA : Cet ancien partenaire de LeBron James qui égratigne... Michael Jordan !

Channing Frye a estimé que LeBron James était le GOAT devant Michael Jordan. Selon l'ancien des Cleveland Cavaliers, Air Jordan ne sait faire qu'une chose : marquer des points. 

Channing Frye n'est pas un grand fan de Michael Jordan. C'est en tous les cas ce qu'il a lui-même reconnu. Interrogé sur le GOAT, l'ancien pensionnaire des Cleveland Cavaliers a jugé que LeBron James, son ancien coéquiper, devançait Michael Jordan« Le GOAT ? Je savais que cette question allait venir. Je vais dire LeBron (James), en raison de son travail acharné. Les bagues ne peuvent pas compter car sinon c'est Bill Russell. (Michael) Jordan est le choix 1B, mais si on retire les bagues de la conversation, LeBron a l'avantage dans toutes les statistiques. LeBron a fait plus avec moins », a-t-il déclaré au Bleacher Report. Interrogé par NBC Sports North WestChanning Frye en a rajouté une couche, jusqu'à minimiser l'impact de Michael Jordan sur un parquet. 

«Il n’avait qu’un seul boulot à faire, juste de marquer des points»

« Je ne vais pas mentir, je n’étais pas un fan de (Michael) Jordan. Même si ça va choquer tout le monde, je n’ai jamais considéré Jordan comme le meilleur joueur de tous les temps (...) Jordan est incroyable, et il n’y a personne qui dira moins que ça, c’est juste mon avis. Le boulot de Jordan aux Bulls, c’était de marquer des points, non ? Il faisait partie d’une des premières équipes avec deux gars sans véritable poste : Dennis Rodman et Scottie Pippen. On ajoute Toni Kukoc, on ajoute Ron Harper, dont on ne parle pas assez… Il n’avait vraiment qu’un seul boulot à faire et c’était juste de marquer des points, et il le faisait avec une incroyable efficacité. Mais j’ai le sentiment que cette manière de gagner ne pourrait pas s’adapter au basket actuel. Les gars ne voudraient pas jouer avec lui, non ? Je pense qu’il faudrait s’adapter, et est-ce que Jordan tournerait aujourd’hui à 50 points de moyenne ? Non. Tout le monde le prendrait à deux », a-t-il développé dans des propos rapportés par Basket USA

Articles liés