Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Quand deux joueurs italiens parient sur leur propre défaite…

Difficile de gagner correctement sa vie lorsque l’on est tennisman et que l’on ne gagne pas de trophées. Deux joueurs italiens ont ainsi trouvé le moyen d’arrondir leur fin de mois.

On prend les mêmes et on recommence. Condamnés en 2008 à plusieurs semaines de suspension par l’ATP pour avoir parié sur des matches de tennis, Potito Starace et Daniele Bracciali ont remis ça, cette fois-ci en pariant sur leur propre défaite. C’est la police italienne qui a intercepté des conversations via le réseau Skype selon la Gazztta dello sport.

Tennis : Cette tenniswoman française qui a frôlé la mort dans les inondations

DEUX DÉFAITES VOLONTAIRES EN FINALE

Potito Starace classé 150e mondial et Daniele Bracciali, 56e en double, auraient convenu d’un accord avec des parieurs, leur assurant qu’ils n’allaient pas forcer sur certaines rencontres. Le premier match concerne la finale du tournoi de Casablanca en 2011 qu’aurait laissée filer Potito Starace contre Pablo Andujar (défaite 6-1, 6-2). Le second est le revers de Bracciali face à Jenkins à Newport la même année et pour le même résultat (6-1, 6-2). En contrepartie, les parieurs versaient une partie de la somme gagnée aux joueurs qui n’ont pas le droit de miser sur leur sport. Une combine qui a été démasquée par la police italienne. Et selon le procureur en charge de l’enquête, Roberto Di Martino, d’autres joueurs pourraient être concernés. Le tennis serait donc peut-être à l’aube d’un scandale de corruption.

Articles liés