Accès direct au contenu

Tennis

Tennis - Open d’Australie : Roger Federer raconte les heures interminables avant la finale

Alors qu’il a remporté l’Open d’Australie ce dimanche, Roger Federer a confié qu’il avait été très nerveux avant d’entrer sur le court.

Roger Federer a trouvé le temps long ce dimanche. Opposé à Marin Cilic en finale de l’Open d’Australie, le maitre à jouer suisse a dû batailler cinq sets pour venir à bout de son adversaire (6-2, 6-7, 6-3, 3-6, 6-1). Grâce à cette victoire, Roger Federer a décroché un sixième sacre à Melbourne et remporté le 20ème Grand Chelem de sa carrière. Alors que la partie s’est déroulée en soirée (9h35 heure française), Roger Federer a révélé que l’attente du match l’avait rendu très nerveux.

«J’avais encore beaucoup d’émotions en moi, ça m’a rendu nerveux»

« Si la journée m’a paru longue ? Heureusement, j’ai dormi jusqu’à 11 heures et demie ! J’ai essayé de rester dans le lit le plus longtemps possible pour éviter une journée méga-longue. Avec une finale tard comme ça, tu as beaucoup de temps pour réfléchir. Déjà contre Berdych (quarts de finale), je sentais que j’allais sans doute perdre. Après le match contre Chung (demi-finales), je ne me suis pas endormi avant 3 heures du matin. Le lendemain, je pensais déjà à la façon de jouer contre Marin (Cilic). Ce que je ressentirais si je gagnais un vingtième Grand Chelem. «Non, je n’y pense pas !» Puis à quel point ça serait horrible de perdre cette finale. Ça a duré 36 heures. J’ai aussi eu la sensation que la finale arrivait très vite parce que je n’avais pas perdu un seul set. Je n’avais pas vécu de moments extrêmes comme l’an passé contre Nishikori ou Stan (Wawrinka). J’avais encore beaucoup d’émotions en moi, c’est ce qui m’a rendu nerveux », a-t-il expliqué lors d’un entretien accordé à L’Équipe.

Articles liés