Accès direct au contenu

Tennis

Tennis - Open d’Australie : Gaël Monfils revient sur sa qualification pour les quarts de finale !

Alors que Gaël Monfils sera le seul Français en quarts de finale de l’Open d’Australie, le 25e mondial est revenu sur son succès contre Andrey Kuznetsov.

Après les éliminations de Jo-Wilfried Tsonga et de Gilles Simon, les derniers espoirs étaient bel et bien sur les épaules de Gaël ce lundi. Le N°5 français est venu à bout d’Andrey Kuznetsov pour se hisser en quarts de finale de l’Open d’Australie (7-5, 3-6, 6-3, 7-6), une première dans sa carrière. Le 25e mondial rencontrera Milos Raonic pour une place dans le dernier carré, mais il a d’abord évoqué son succès contre le tennisman russe. 

« J'ai été solide au bon moment »

« Ce n'était pas du grand tennis mais j'ai essayé d'être solide, de le faire jouer un maximum de coups. Encore une fois ce n'est jamais simple. Kuznetsov tapait vraiment très fort des deux côtés. Il distribuait bien. J'avais du mal à lui rentrer dedans. Dans les moments importants, c'est ce qui m'a permis de gagner et d'arriver à imposer quand même un jeu un peu plus agressif. J'ai été solide au bon moment on va dire. Forcément j'étais un peu nerveux. Quand on arrive sur le terrain on oublie un peu ce côté favori. On essaye de jouer son jeu au maximum. C'est surtout arriver à contrer son jeu. A chaque fois on a la petite peur de ne pas arriver à trouver la solution. Aujourd'hui je m'en sors encore une fois très justement mais je suis content d'avoir quand même trouvé cette solution. Je suis dans mon tournoi. Chaque match est important. Je suis content d'avoir gagné celui-ci. J'ai déjà ma tête sur le prochain match qui va être costaud. Je ne vais pas m'arrêter là comme ça. Mon plongeon ? Oui je me suis fait mal. Ma raquette est retombée sur mon doigt. J'ai une entaille assez profonde d'ailleurs. Ils ont hésité à me mettre des points. Surtout j'ai un hématome. Mon doigt a bien gonflé. On a eu peur que je me sois cassé le doigt ou d'une petite fracture. Il n'y a pas de ça. Avec la compression, la glace, ça ira mieux normalement dans quelques jours. », admet Gaël Monfils.

Articles liés