Accès direct au contenu

  1. 21h15 Mercato - PSG : Une nouvelle option pour le transfert de Navas ?
  2. 21h10 Mercato - OM : Mertens, Dybala… Coup de tonnerre à l’OM
  3. 21h00 Mercato - OM : Rennes s’enflamme pour le transfert de Mandanda
  4. 20h45 Mercato - PSG : Mauro Icardi fait capoter son transfert
  5. 20h35 F1 : Le geste classe d’Hamilton envers Verstappen
Tennis

Tennis : Nadal rend un hommage assez spécial après sa victoire à Roland-Garros !

Ce dimanche, Rafael Nadal a remporté son 14e Roland-Garros en s’imposant face à Casper Ruud en finale (6-3, 6-3, 6-0). Le joueur de 36 ans prend donc une longueur d’avance sur ses rivaux Novak Djokovic et Roger Federer au nombre de sacres en Grand Chelem. Mais pour l’Espagnol, rien n’aurait été possible à Paris sans son médecin.

Ce dimanche, Rafael Nadal est encore un peu plus entré dans la légende du tennis mondial. Revenu sur les courts début mai après une blessure à une côte survenue en mars, l’Espagnol n’a rien lâché et a essayé de se préparer au mieux pour Roland-Garros. Véritable légende du Grand Chelem de Paris, le joueur de 36 ans a une nouvelle fois été l’auteur d’un remarquable exploit en se hissant jusqu’en finale et en remportant l’ultime match du tournoi contre Casper Ruud en trois sets (6-3, 6-3, 6-0) synonyme d’un 22e sacre en Grand Chelem, son 14e à Roland-Garros. Pourtant, Rafael Nadal a encore dû lutter contre son pied gauche qui le ronge depuis tant d’années maintenant. Ses blessures récurrentes à cette partie de son corps l’ont assez souvent privé de tournois majeurs, à un point que le joueur de 36 ans serait dans l’incertitude concernant sa participation à Wimbledon cette année et penserait même à faire une nouvelle fois l’impasse sur le tournoi de Londres, alors qu’il serait également incertain pour l’US Open. Comme il l’a affirmé, Rafael Nadal devrait tenter le traitement de la dernière chance en vue d'être moins pénalisé par le syndrome de Muller-Weiss qui affecte son pied gauche, et essayer ainsi de poursuivre sa saison de folie après ses victoires à l’Open d’Australie et à Roland-Garros. D’ailleurs, après son nouveau titre Porte d’Auteuil, l’Espagnol a tenu à attribuer une partie du mérite à son médecin, Angel Ruiz Cotorro, qui a été en charge de lui faire ses injections pour qu’il puisse jouer sans douleur.

« S’il n’avait pas été là, je n'aurais eu aucune option sur le tournoi, c'est la réalité »

« C'est très simple : si Angel n'avait pas été avec moi à Paris et s'il n'avait pas fait ce qu'il a fait, je n'aurais eu aucune option sur le tournoi, c'est la réalité. En plus d'être mon médecin, il est mon ami. Ça fait treize ans qu'on se connaît. Je pense que personne ne lui a jamais donné autant de travail que moi (sourire). Nous avons vécu tellement de choses ensemble, des super moments, d'autres très difficiles. On a une grande confiance mutuelle et on peut parler de plein de sujets. Roland-Garros a été un épisode supplémentaire de cette longue histoire commune » a confié Rafael Nadal dans un entretien accordé à L’Equipe. L’histoire est belle, et elle ne semble pas prête de s’arrêter à moins que l’Espagnol ne mette un terme à sa carrière dans les prochains mois. À 36 ans, Rafael Nadal se rapproche de plus en plus de la retraite. D’ici là, on ne peut que profiter de son talent sur les courts du monde entier, y compris sur la terre battue de Paris à Roland-Garros. Pour le moment, tous les regards sont portés vers Wimbledon, en attente de la confirmation de la présence ou non de Rafael Nadal cette année.

Articles liés