Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Cette pépite veut se confronter à Roger Federer !

Révélation du dernier Roland-Garros, Jannik Sinner s'est incliné avec les honneurs contre Rafael Nadal. Le prodige italien souhaiterait désormais affronter Roger Federer, avant que le Suisse ne prenne sa retraite.

La carrière de Jannik Sinner s'accélère. Élu révélation de l'année en 2019 par l'ATP, le jeune italien a confirmé cette saison avec une progression fascinante. L'an dernier, le Tyrolien remportait le NextGen ATP Finals, l'équivalent du Masters pour les moins de 21 ans. Bien que plus jeune et moins bien classé parmi les qualifiés, le joueur italien domine le tournoi. Son premier succès, avant de remporter son premier titre sur le circuit ATP à Sofia cette saison. 37e mondial à 19 ans, Jannik Sinner bat des records de précocité et est déjà comparé au Big Three. « Honnêtement, je n'y prête pas beaucoup attention. Les records à battre sont très différents, comme les treize titres de Roland-Garros de Rafael Nadal ou les vingt Grand Chelem de Roger Federer », se détache pourtant le talentueux italien dans un entretien accordé au Corriere della Sera.

« J'aimerais affronter Federer, c'est mon idole et j'ai peur qu'il prenne sa retraite »

Aux yeux du grand public, Jannik Sinner est surtout apparu à Roland-Garros. Après des victoires étonnantes de facilités contre David Goffin et Alexander Zverev, le jeune italien s'est frotté à un Rafael Nadal dans son jardin. Et là encore, le natif de San Candido a démontré tout son potentiel, étant le joueur le plus proche de prendre une manche au taureau de Manacor. Sur le circuit ATPson talent ne passe pas inaperçu et Jannik Sinner se retrouve souvent à s'entraîner avec les meilleurs du monde. En compétition, le joueur italien devrait régulièrement lutter contre ces mêmes membres du top 10 dès la saison prochaine, avec une petite idée derrière la tête. « Après avoir défié Nadal à Paris, qui j'aimerais affronter en premier entre Djokovic et Federer ? Peut-être Roger, parce qu'il est mon idole et parce que j'ai peur que dans trois ou quatre ans il aura pris sa retraite, même si ce serait bien qu'il n'arrête jamais », a confié l'élève de Riccardo Piatti. Un tel duel pourrait d'ailleurs être plein de symboles : comme un passage de témoin.

Articles liés