XV de France : Un chouchou de Galthié l’a fait vriller !
Arnaud De Kanel

Thomas Ramos est rapidement devenu l'un des chouchous de Fabien Galthié avec le XV de France. Malgré ses performances impressionnantes sur le terrain, il suscite pourtant une certaine animosité chez ses adversaires, comme l'a révélé récemment André Esterhuizen, le trois-quarts centre des Harlequins, qui avoue avoir totalement vrillé à cause de l'arrière toulousain.

Dans le monde du sport, la ruse est souvent une arme redoutable pour remporter la victoire. Thomas Ramos en est un parfait exemple, multipliant les stratégies pour déstabiliser ses adversaires et les pousser hors de leur zone de confort. Cette approche, bien que controversée, semble porter ses fruits pour le joueur, mais agace indéniablement ses concurrents à l'image d'André Esterhuizen

«Des mecs les plus agaçants que j'ai pu croiser»

« Il est un des mecs les plus agaçants que j'ai pu croiser sur un terrain. Lors du premier match (en phase de poules), il a pris le dessus sur Marcus Smith. Il lui a parlé pour le faire sortir de son match, il l'a attrapé et tenu. J'ai parlé avec Marcus de cela juste avant le match et je lui ai demandé s'il allait le permettre encore (rires) ! », a confié André Esterhuizen ans un podcast de l’émission Ball Carrier à propos de Thomas Ramos, l'un des chouchous de Fabien Galthié. Il est également revenu sur le récent accrochage entre son coéquipier Joe Marler et le Français. 

«Certains joueurs parviennent à rentrer dans votre tête pour vous frustrer»

« Il restait trois minutes à jouer et je crois que c'était un moment crucial. Si nous tapions en touche et marquions sur un maul, nous aurions été encore en vie et il serait resté une minute pour en marquer un autre. Nous sommes parmi les seules équipes avec Bristol à pouvoir marquer un essai en une minute. Mais certains joueurs parviennent à rentrer dans votre tête pour vous frustrer. Ce n'était certainement pas la chose la plus intelligente à faire », a ajouté André Esterhuizen

Articles liés