Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Top 14 : Au RCT, on ne souhaite pas lâcher Collazo

Anthony Belleau, demi d’ouverture du RCT, s’est exprimé au sujet du récent départ de Patrice Collazo. 

Il n’a pas résisté à la défaire contre son ancien club de La Rochelle (39-6). Après huit journées de Top 14, le RCT a annoncé se séparer de Patrice Collazo d’un commun accord... et il n’a pas fallu attendre longtemps avant que son successeur ne soit connu ! Le club toulonnais a en effet officialisé ce vendredi l’arrivée de Franck Azéma, sans club depuis son départ de l’ASM Clermont Auvergne la saison dernière. Ce dernier ne sera toutefois pas sur le banc ce samedi contre le Biarriz Olympique, puisque le RCT a annoncé que c’est James Coughlan qui assurera l’intérim. 

« Ce n’est pas l’échec d’un seul homme » 

Présent en conférence de presse, Anthony Belleau s’est exprimé au sujet de ce départ de Patrice Collazo, assurant qu’il n’était pas le seul fautif. « Je ne me permettrais pas de manquer de respect à Patrice (Collazo) et de dire que c’était la solution inévitable (son éviction, ndlr) » a expliqué l’ouvreur du RCT, d’après RMC Sport. « Un tiers de la saison est passée, mais il reste beaucoup de matchs. Il faut qu’on reparte sur quelque chose de positif, trouver un électrochoc. J’espère que cette décision nous permettra de rebondir. Mais je ne me permettrais pas de dire que c’était inévitable. Notre job, c’est de faire le boulot au maximum. Le reste, on ne le contrôle pas. Ce n’est pas l’échec d’un seul homme. Je le prends aussi à titre personnel. On est sur le terrain, on a notre part de responsabilité. Une décision forte a été prise, on doit assumer et rebondir. Ce n'est pas l’échec d’une seule personne, c’est l’échec d’un ensemble de choses dont les joueurs font partie. Je ne me mettrais pas à l’écart de ça ». 

Articles liés