Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - Michalak : «Tout le monde a voulu faire comme Mourad, et beaucoup se sont plantés»

Frédéric Michalak, qui prendra sa retraite à la fin de la saison avec le LOU, a dressé une analyse claire autour de la place accordée aux jeunes en France… félicitant au passage son ancien président Mourad Boudjellal.

Certains diront que c’est grâce à Mourad Boudjellal que le Top 14 est devenu le plus grand championnat au monde. Le président du RCT a en effet été le premier homme d’affaires a offrir des ponts d’or à des stars étrangères comme Tana Umaga, Sonny Bill Williams ou encore Jonny Wilkinson. D’autres vous diront que c’est le président toulonnais qui a porté le premier coup fatal au rugby français, en réduisant grandement la place accordée aux jeunes joueurs tricolores en championnat.

« Il y a eu juste un effet de mode »

Interrogé sur ce sujet, Frédéric Michalak a expliqué que l’arrivée des joueurs étrangers a été un « effet de mode » lancé par Mourad Boudjellal… que peu de présidents ont pourtant su imiter. « Je crois que tous les clubs se rendent compte aujourd’hui que des joueurs formés en France sont potentiellement aussi bons que des gars venus du Super Rugby » a expliqué l’ancien du RCT, dans les colonnes du Midi Olympique. « Il y a eu juste un effet de mode ces dernières saisons au sujet des joueurs étrangers, tout le monde a voulu faire comme Mourad, et beaucoup se sont plantés. On commence seulement à s’en rendre compte, tout comme on se rend compte que les jeunes français savent aussi faire des passes des deux côtés ».

Articles liés