Accès direct au contenu

Rugby

Bpifrance en mêlée avec l’ASM Clermont Auvergne Rugby

Les équipes de Patrice Bégay (Bpifrance) étaient en Auvergne en ce début de semaine pour rencontrer les forces vives qui entourent le mythique club de l’ASM.

Le principe du réseau excellence Bpifrance est simple : organiser la rencontre des entreprises, terreau du dynamisme hexagonal et local, qui participent à la vie des clubs sportifs. La dernière rencontre du réseau de la banque d’investissement a eu lieu en Auvergne. Patrice Bégay, directeur exécutif communication de Bpifrance, raconte : « Nous avons réunis les 80 membres du réseau Auvergne Bpifrance Excellence dans ce lieu mythique du stade de l'ASM, avec un vrai chef d'entreprise à la tête : Éric de Cromières, qui a été directeur général de Michelin en Europe, Afrique, US et Amérique du Sud, Moyen orient. Un homme de valeur et d'expérience, très utile dans le sport d'excellence. Les joueurs ont également témoigné avec ferveur et passion et bien échangé avec les chefs d'entreprise et les médias présents en tout simplicité ».

De Cromières : « Une très grande osmose »

Pour Eric de Cromières, président de l’ASM Clermont Auvergne Rugby, le rapprochement avec Bpifrance est un lien d’évidence et de cohérence : « Le partenariat avec Bpifrance est dans la droite ligne de ce que l’on a toujours essayé de faire : mettre en contact nos partenaires pour qu’ils puissent, s’ils le désirent, collaborer. Nous avons crée, il y a quelques années, un club qui s’appelle « l’ASM entreprise en mêlée ». Ce club compte plus de 250 membres et se réunit, chaque jeudi, dans un esprit d’échange et de camaraderie. L’esprit de l’ASM entreprise en mêlée, je le retrouve parfaitement dans Bpifrance et son réseau d’excellence. On le voit, ça marche très bien. La mise en relation des gens est ce qu’il y a de plus important car de plus en plus, les entreprises se trouvent isolées. Avec Bpifrance, il y a une véritable osmose. Nous créons ensemble un cadre d’amitié, d’écoute et d’envie d’aller de l’avant. Nous sommes très en avance sur cette thématique. Nous essayons même de le développer ailleurs, sur d’autres territoires. C’est essentiel pour les clubs et leurs partenaires».

Articles liés