Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Le président de Ferrari pousse un énorme coup de gueule après Monza !

Devant des tifosi chauffés à blanc, les monoplaces Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen ont terminé aux troisième et cinquième places à Monza. Sergio Marchionne est revenu sur ce week-end décevant pour la Scuderia.

Voilà sept ans que Ferrari n'a plus triomphé chez elle, à Monza. Une éternité pour l'écurie au Cheval Cabré, plus habituée à la victoire qu'aux places d'honneur. Ce dimanche, le Grand Prix d'Italie a sacré Lewis Hamilton, Sebastian Vetteldevant se contenter de la troisième marche du podium. Affront supplémentaire, le pilote allemand a perdu la tête du classement du championnat du monde par la même occasion. Ce qui n'a pas vraiment été du goût de Sergio Marchionne.

« Ce n’est pas possible de continuer comme ça »

Dans La Gazzetta dello Sport, le président de Ferrari a haussé le ton quant aux performances des monoplaces de la Scuderia : « Cette course a été une véritable souffrance ! J’ai dis à Maurizio (Arrivabene, le directeur sportif de Ferrari) et Mattia (Binotto, directeur technique de Ferrari) que la voiture n’a pas été améliorée depuis le Grand Prix de Belgique. Nous n’avons pas fait de progrès sur la monoplace, qui n’a pas marché comme on l’aurait voulu. Les Mercedes étaient supérieures et les Ferrari ne pouvaient rien faire. Il y a un problème de fond que l’on doit résoudre. Aujourd’hui c’était presque embarrassant de voir la différence entre nous et les Mercredes. Ce n’est pas possible de continuer comme ça, ce n’est pas la Ferrari ça ! Il faut qu’on efface le sourire sur les visages de Mercedes car là je commence vraiment à en avoir plus qu’assez ! ». Réaction attendue le 17 septembre à Singapour.

Articles liés