Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Quand une ancienne gloire dézingue Fernando Alonso !

Fernando Alonso, McLaren

Fernando Alonso s’est retrouvé au centre de plusieurs critiques après son départ de la Scuderia Ferrari cet été, et c’est au tour de Niki Lauda de dézinguer le pilote espagnol.

Fernando Alonso connaît un début de saison difficile avec sa McLaren-Honda. Absent lors du premier Grand Prix en Australie suite à son accident lors des tests hivernaux à Barcelone, et un abandon en Malaisie, le pilote espagnol devra se racheter dimanche sur le circuit de Shanghai. Mais dans un entretien accordé à La Repubblica, relayé par AS, Niki Lauda a enfoncé encore un peu plus l’Espagnol lorsqu’il est parti de chez Ferrari l'été dernier.

« ALONSO EST ÉGOCENTRIQUE, SOMBRE ET GRINCHEUX »

« La saison passée, il achevait une course et il a commencé à critiquer : qu’une chose ou une autre n’allait pas bien, il y avait un problème, nous n’avons pas gagné… Comment peut-on remonter le moral d’une écurie si son pilote parle mal chaque fois qu’il le veut ? Tout le monde le sait, si tu cours en Italie, c’est une attitude qui n’est pas tolérée. Peut-être dans un autre endroit où l’on ignore les critiques, mais pas dans la zone de Maranello. À cette époque, l’Espagnol devait être plus mordant. Alonso est égocentrique, sombre et grincheux. Vettel c’est le soleil, Alonso c’est l’ombre. Lui seul s’est mis dans les abîmes », estime Niki Lauda.

Articles liés