Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Le patron de Mercedes valide le geste fort d’Hamilton pour Bottas !

Interrogé dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport sur le choix de Lewis Hamilton à Budapest, Toto Wolff a affirmé qu’il le referait s’il le fallait.

Contrairement à Ferrari qui privilégie clairement Sebastian Vettel à Kimi Räikkönen, Mercedes a fait le choix de ne désigner aucun numéro un entre ses deux pilotes. Une situation confirmée lors du Grand Prix de Hongrie durant lequel Lewis Hamilton a demandé à son écurie que Valtteri Bottas lui cède sa place afin qu’il aille mettre la pression sur les deux Ferrari qui dominaient la course. En échange, le Britannique avait promis de rendre sa position s’il ne parvenait pas à doubler au moins l’une des deux monoplaces de l’écurie italienne. Promesse tenue puisqu’il a relaissé passer le Finlandais dans le dernier tour malgré la perte de trois points précieux dans la course au titre.

« Je le referais sans hésiter. Une parole est une parole »

Interrogé sur ce choix, Toto Wolff a confirmé qu’il ne remettrait pas en cause la philosophie de son écurie. « Je le referais sans hésiter. Une parole est une parole et je suis du genre à tenir les miennes. Hamilton voulait mettre la pression sur les Ferrari et passer devant. Vu que ça ne marchait pas, il a volontairement ralenti pour se remettre derrière Bottas. Ce qui est fait est fait et on ne peut pas revenir en arrière. Le danger, bien sûr, est que ces trois points jouent contre nous en fin de saison. Si c’est le cas, on pourra alors se mordre les doigts d’avoir choisi cette voie-là. Mais cela ne veut pas dire que l'on changera notre approche d'ici la fin de saison », confie le président exécutif de Mercedes à la Gazzetta dello Sport.

Articles liés