Le 10 Sport pour iPhone et iPad Télécharger sur l'App Store
Formule 1

Formule 1 : «C’est un fierté pour la France d’avoir à nouveau un Grand Prix»

par A.M.

Alors que la France va faire son retour au calendrier de la Formule 1, Christian Estrosi ne cache pas sa joie.

C’est désormais officiel, le Grand Prix de France fera son retour au calendrier de la Formule 1 l’année prochaine. Dix après le dernier GP dans l’Hexagone, à Magny-Cours, le paddock sera de retour en France le 24 juin 2018 sur le circuit Paul Ricard au Castellet. Une excellente nouvelle pour le sport automobile tricolore comme l’explique Christian Estrosi, président délégué de la région PACA et président du Groupe d’intérêt public qui organise le Grand Prix de France.

« Oui ce sera beaucoup d’émotions »

« Je crois que des dizaines de millions de passionnés de l’automobile dans le monde ne pouvaient pas comprendre que la France, pays fondateur de l’industrie automobile, ne soit plus organisateur de l’une des épreuves de championnat du monde, les plus passionnantes, les plus regardées, les plus appréciées. C’est une fierté. Je pense à cet instant où le départ sera donné, où résonnera La Marseillaise, pour que de nouveau, dix ans après que Magny-Cours ait perdu le Grand Prix de France, ce soit sur cette terre au bord de la méditerranée, au circuit Paul Ricard où la dernière grande course était disputée en 1990, remportée par Alain Prost. Oui ce sera beaucoup d’émotions », confie-t-il à Infosport+.