Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Ce constat inquiétant sur la date du début de saison de la F1 !

Alors que la saison 2020 de Formule 1 n’a toujours pas débuté du fait de la pandémie du Covid-19, Mark Webber estime que l'idée d'un coup d’envoi de la saison en juillet prochain est un scénario trop optimiste.

Le monde du sport est une victime collatérale de la crise sanitaire du Covid-19, et c’est tout particulièrement le cas pour la Formule 1. Alors que le coup d’envoi de la saison 2020 devait être donné le 15 mars dernier lors du Grand Prix d’Australie, ce dernier a été annulé en raison de la progression rapide de la pandémie. Et pour l’heure, aucune date n’a été arrêtée pour que le championnat du monde de la compétition reine du sport automobile puisse enfin débuter. Cela aurait pu intervenir le 14 juin prochain lors du Grand Prix du Canada, mais celui-ci risque d'être reporté comme bon nombre d’autres courses dans la mesure où la ville de Montréal a annoncé l’annulation de plusieurs événements programmés à cette période. La saison pourrait donc débuter fin juin lors du Grand Prix de France, ou en juillet lors du Grand Prix d’Autriche. Cependant, aux yeux de l’ancien pilote Mark Webber, il est très optimiste de penser que la saison pourra commencer en Autriche, dans la mesure où la Formule 1 est un sport qui a lieu dans le monde entier, et que l’entièreté du globe n’aura pas vaincu la pandémie du coronavirus au même moment.

« Ils sont en train de tabler sur juillet pour un début de saison, mais je pense toujours que c’est très, très optimiste »

« C’est un casse-tête énorme, parce que la Formule 1 est une entreprise extraordinaire qui évolue rapidement. C’est un sport mondial et le fret est aussi un problème, d’un point de vue logistique c’est l’un des sports les plus compliqués. Ils sont en train de tabler sur juillet pour un début de saison, mais je pense toujours que c’est très, très optimiste. La Formule 1, avec tout le circus et même la télévision qui nécessite d’énormes équipes de production, font face à un grand défi. Ils vont chercher à condenser les week-ends à deux jours à partir de ceux de trois jours et je pense que c’est une excellente idée pour aider à organiser certains événements sans les précipiter », a expliqué Mark Webber lors d’un entretien accordé à Precision Hydratation, dans des propos rapportés par F1Only.fr

Articles liés