Formule 1
Formule 1 : Après le covid, les revenus de la F1 explosent

Alors que l’affluence du public était limitée la saison dernière en raison de la pandémie de Covid-19, les fans de Formule 1 peuvent désormais assister en nombre aux courses. Une hausse de la fréquentation qui permet à la F1 de passer de 48M€ de perte en 2021 à 50M€ de bénéfice en 2022.

La Formule 1 offre beaucoup plus de spectacle que les autres années cette saison. Les récentes réformes ont permis à certaines équipes de rattraper leur retard et a rebattu les cartes. À la lutte avec Red Bull l’année dernière, Mercedes est désormais troisième au classement constructeur. Ferrari est revenu en force, même si des erreurs stratégiques ont plombé les résultats de la Scuderia. Quand bien même, c’est désormais Charles Leclerc qui semble être le concurrent numéro 1 de Max Verstappen. Tous les acteurs de la Formule 1 s’accordent à dire qu’il est désormais plus facile de doubler en course, ce qui rajoute du spectacle à la compétition.

« Les revenus de la promotion des courses ont augmenté »

Cet enthousiasme se traduit également par les chiffres. Après la pandémie de Covid-19, qui limitait le nombre de spectateurs lors des courses, les fans peuvent désormais venir en nombre supporter leur écurie. Les revenus générés par la Formule 1 s’élèvent à 730M€ contre 490M€ l’année dernière à la même période et après le même nombre de courses disputé. « Les revenus de la promotion des courses ont augmenté en raison de la hausse des redevances générées par la combinaison différente d'événements organisés et des augmentations contractuelles des redevances », a indiqué Liberty Media, des propos relayés par Motosport.com.

Tous les chiffres sont en hausse

Parmi ces 730M€, il y a les revenus « primaires » qui proviennent de la promotion des courses, de leur diffusion et du sponsoring. Cela a pour le moment rapporté 665M€ à la Formule 1, contre 455M€ la saison dernière. Le Paddock Club quant à lui tourne à plein régime et a généré 116M€, soit près du triple comparé à la même période il y a un an. La F1 est passée de 48M€ de perte en 2021 à 50M€ de bénéfice en 2022. Les différentes écuries ont désormais 360M€ à se partager, contre un peu plus de 300M€ en 2021.

Plus d’événements en-dehors de l’Europe

Les autres revenus de la F1 ont augmenté au deuxième trimestre, principalement en raison d’une « augmentation des revenus du fret due à l’augmentation du nombre d’événements organisés en dehors de l’Europe et à l’inflation des coûts sous-jacents, ainsi qu’à une augmentation des revenus d’hospitalité générés par le Paddock Club, que la F1 a exploité lors de 5 courses au deuxième trimestre 2022, mais qu’elle n’a pas pu exploiter au cours de la période de l’année précédente. »

« La F1 ne s’attendait pas à ces chiffres »

Ces chiffres ont tout de même surpris. Comme l’indique Liberty Media, « la F1 ne s'attend pas à ce que ses résultats en 2022 soient affectés par de telles limitations de capacité, bien que la présence des supporters continue d'être évaluée par les autorités gouvernementales compétentes, course par course. Tout au long de la première moitié de la saison 2022, la F1 a connu une affluence record, tant dans les tribunes que dans le Paddock Club. »

Articles liés