F1 : Fernando Alonso est déjà choqué chez Aston Martin
Arthur Montagne

A peine quelques heures après la fin de saison 2022, Fernando Alonso est déjà tourné vers 2023. Et pour cause, le pilote espagnol a déjà découvert sa nouvelle monoplace chez Aston Martin. Il était effectivement au volant de la voiture verte mardi pour les tests à Abu Dhabi, et il semble déjà sous le charme.

Après une seconde partie de saison très délicate chez Alpine marquée par des tensions avec sa direction ainsi qu'avec Esteban OconFernando Alonso a tourné la page de 2022 avec soulagement et se concentre désormais sur 2023, saison durant laquelle il sera au volant de l'Aston Martin laissé libre par Sebastian Vettel. Et ce mardi, l'Espagnol a découvert sa nouvelle monoplace à l'occasion des essais d'après saison à Abu Dhabi. Et une chose est sûre, Fernando Alonso est aux anges.

«Maintenant je suis à plus de 100%»

« Quand j’ai signé pour Aston Martin, j’étais heureux à 90%, quand ils ont commencé à s’améliorer et à finir la saison en beauté, j’étais à 100%, ce matin j’étais à 100%, maintenant je suis à plus de 100%. J’ai été agréablement surpris par tout, mais la voiture de cette année n’est pas proche de ce que nous allons courir l’année prochaine, donc il n’y a pas de quoi être confiant ou quelque chose comme ça, il n’y aura pas de continuité avec cette voiture. C’est sûr qu’ils ont eu un week-end très fort ici, Sebastian s’est qualifié devant moi, donc je ne pense pas qu’il y avait beaucoup de différence entre Aston et Alpine sur le week-end, et j’ai ressenti fondamentalement la même chose aussi, j’ai senti une voiture très compétitive », lance le pilote espagnol dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com, avant de poursuivre.

«Nous avons fait 97 tours sans problème, donc c’est exceptionnel»

« La voiture se comportait bien. Nous avions quelques inquiétudes sur le retour de la direction, car avec Alpine la première année, nous avons dû travailler beaucoup pendant près de cinq mois sur l’assistance et le retour de la direction. Nous avions quelques inquiétudes dont nous avons parlé ces dernières semaines, donc c’était une bonne surprise de voir que je me sentais bien avec le système d’Aston Martin et que nous n’avions pas besoin de changer grand chose. C’est évidemment très utile lorsque vous avez une comparaison directe d’il y a deux jours, sur le même circuit, dans les mêmes conditions. C’est merveilleux parce que vous pouvez repérer beaucoup de choses (...) Quand ils m’ont dit le kilométrage du moteur hier soir, j’étais inquiet, parce que j’ai dit que ce chiffre est un peu élevé selon mes standards. Mais nous avons fait 97 tours sans problème, donc c’est exceptionnel, c’est sûr », ajoute Fernando Alonso, déjà impressionné par Aston Martin.

Articles liés