Accès direct au contenu

  1. 19h30 Transferts - OM : L'annonce retentissante de Longoria sur le mercato de Saliba
  2. 19h15 Mercato - OM : L'énorme confidence de Longoria sur l'avenir de Mandanda
  3. 19h10 Mercato - PSG : L’énorme promesse du clan Neymar
  4. 19h00 Mercato - PSG : Une nouvelle date est fixée pour le transfert de Galtier
  5. 18h45 Mercato - OM : McCourt réagit au départ de Sampaoli
Formule 1

F1 : Ce nouveau projet qui fait scandale

Alors que la perspective d’un Grand Prix de France de Formule 1 dans les rues de Nice à partir de 2023 a été évoquée par le directeur de la discipline Stefano Domenicali, plusieurs associations font part de leur mécontentement et montrent leur opposition au projet.

En 2018, le Grand Prix de France de Formule 1 effectuait son grand retour sur le circuit Paul Ricard du Castelet, dix ans après la victoire de Felipe Massa (Ferrari) à Nevers Magny-Cours., Alors que le tracé provençal accueillera la douzième manche de la saison 2022 le 24 juillet prochain, cette nouvelle édition pourrait bien être la dernière avant un long moment. En effet, le contrat qui lie la catégorie reine du sport automobile et les organisateurs français se termine cette année et, pour le moment, aucune annonce de prolongation n’a été faite, même si des discussions sont en cours depuis plusieurs semaines entre les deux parties. Malheureusement, la « Summer Race » est plus que jamais menacée de disparition. En effet, parmi les trois courses organisées depuis 2018 (celle de 2020 fut annulée en raison de la pandémie de covid-19), aucune d’entre elles n’a proposé un spectacle à la hauteur des attentes. L’épreuve française est même considérée par de nombreux fans comme l’une des plus ennuyeuses de la saison. Cependant, Stefano Domenicali, actuel patron de la Formule 1, a révélé le 17 juin dernier dans les colonnes de L’Equipe qu’un projet de course à Nice lui avait été soumis : « Vous n'êtes sans doute pas au courant, mais il y a un projet incroyable avec Nice, qui veut un Grand Prix. C'est génial, parce que cela prouve que d'autres destinations dans votre pays s'intéressent à la F1. Nous allons nous pencher sur les dossiers et les étudier attentivement. Il y a d'autres choses qui pourraient arriver très prochainement » avait-il déclaré à l’époque. Si Christian Estrosi, maire de Nice et actuel président du GP de France n’a pas démenti l’information, la perspective d’une course niçoise fait déjà polémique.

Le GP de France à Nice divise déjà

Alors que Nice pourrait potentiellement être le théâtre du Grand Prix de France de Formule 1 à partir de 2023, certaines associations s’opposent fermement à ce projet. Ils dénoncent « un gaspillage d’argent public » ainsi qu’une « aberration écologique ». Une pétition en ligne a d’ailleurs été lancée, et a récolté plus de 1 300 signatures en quatre jours, au moment où nous écrivons ces lignes. Le Collectif Citoyen 06, auteur de cette pétition, se plaint d’un projet « totalement irresponsable […] à contre-sens des urgences environnementales, sanitaires et sociales » dans une ville « bruyante et polluante ». Le verdict autour du Grand Prix de France ne devrait plus tarder, à en croire Stefano Domenicali, qui avait confié dans son interview pour L’Equipe : « Tout ce que je peux vous dire, c'est que d'ici à fin juillet vous en saurez plus sur le futur de votre Grand Prix ». Alors, quel avenir pour la manche hexagonale ? La continuité au Castellet ? La nouveauté à Nice ? Un retour à Magny-Cours ? Une chose est sûre : si Nice est l’heureuse élue, la polémique ne cessera pas de sitôt.

Articles liés